image

PURGE AU SEIN DE LA HIÉRARCHIE MILITAIRE

image

Le président de la Transition guinéenne, le colonel Mamadi Doumbouya, vient de secouer le cocotier de la hiérarchie militaire. Comme l’a souligné RFI, il a procédé à d’importants remaniements au sein de la haute hiérarchie militaire. Ainsi, les piliers de l’ancien régime déchu d’Alpha Condé ont été simplement mis à la retraite par les nouveaux maîtres de Conakry.

Ils sont au total 42 généraux touchés par ce vaste remue-ménage à l’état-major général et les différents corps de l’armée, selon RFI. Le général Namory Traoré, le chef d’état-major des armées a été remplacé par le colonel Sadiba Koulibaly, jusque-là commandant du centre d’entrainement commandos aux opérations de maintien de la paix à Kindia, à 130 km à l’est de Conakry.

Le haut commandant de la gendarmerie nationale, le général Ibrahima Baldé, a été également remplacé par le colonel Balla Samoura, commandant de la gendarmerie de la zone spéciale de Conakry.

Au sein des autres corps, de l’armée de terre à la marine, en passant par l’armée de l’air et à l’inspection général de l’armée, tous les titulaires de ces postes et leurs adjoints ont été mis à la retraite d’office et remplacés par des jeunes officiers supérieurs peu connus du grand public.

Ancien président de la transition militaire de 2009 à 2010, le général Sékouba Konaté n’a pas échappé à la purge.

EMEDIASN

13 octobre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article