PURGE AU SEIN DE LA HIÉRARCHIE MILITAIRE

news-details
Guinée

Le président de la Transition guinéenne, le colonel Mamadi Doumbouya, vient de secouer le cocotier de la hiérarchie militaire. Comme l’a souligné RFI, il a procédé à d’importants remaniements au sein de la haute hiérarchie militaire. Ainsi, les piliers de l’ancien régime déchu d’Alpha Condé ont été simplement mis à la retraite par les nouveaux maîtres de Conakry.

Ils sont au total 42 généraux touchés par ce vaste remue-ménage à l’état-major général et les différents corps de l’armée, selon RFI. Le général Namory Traoré, le chef d’état-major des armées a été remplacé par le colonel Sadiba Koulibaly, jusque-là commandant du centre d’entrainement commandos aux opérations de maintien de la paix à Kindia, à 130 km à l’est de Conakry.

Le haut commandant de la gendarmerie nationale, le général Ibrahima Baldé, a été également remplacé par le colonel Balla Samoura, commandant de la gendarmerie de la zone spéciale de Conakry.

Au sein des autres corps, de l’armée de terre à la marine, en passant par l’armée de l’air et à l’inspection général de l’armée, tous les titulaires de ces postes et leurs adjoints ont été mis à la retraite d’office et remplacés par des jeunes officiers supérieurs peu connus du grand public.

Ancien président de la transition militaire de 2009 à 2010, le général Sékouba Konaté n’a pas échappé à la purge.

Vous pouvez réagir à cet article