Pascal Preira tue son ami pour un plat de poisson grillé

news-details
Palais de justice Dakar

15 ans de travaux forcés ! C’est la peine qu’encourt Pascal Preira, attrait, ce mardi, à la barre de la chambre criminelle de Dakar pour meurtre. Il est accusé d’avoir tué Mamour Gueye au cours d’une bagarre qui s’est déclenchée à la plage de Yarakh vers 1h du matin. Il ressort des éléments discutés à la barre que les faits de l’espèce remontent à la nuit du 14 au 15 septembre 2013. Ce jour-là, Pascal Preira avait rejoint son oncle pêcheur, Dominique au bord de la plage pour une dégustation de poissons braisés. A son arrivée sur les lieux, il a trouvé que son oncle et Mamour Gueye étaient déjà en train de manger. Il avait décidé de les rejoindre autour du plat. Mais, Mamour lui a opposé un niet catégorique sous prétexte qu’il refusait d’aller en mer. Il s’en est suivi une bataille entre les deux hommes. Ils ont été séparés par Dominique.

Furieux, l’accusé rentre chez lui. Et se muni d‘une arme blanche, attendant son protagoniste. Quand celui-ci s’est présenté vers les coups de 3 heures du matin, il s’est jeté sur lui avant de lui asséner des coups de couteaux.

Devant le prétoire, l’accusé reconnaît les faits. Et regrette. A l’en croire, il a agi sous le coup de la colère. « Je regrette mon acte et je demande pardon. Ma vie a complètement changé depuis mon placement sous mandat de dépôt. C’est une erreur. Je ne me suis jamais bagarré avec arme. Je n’ai jamais eu l’intention de le tuer. Je me suis déplacé moi-même pour me présenter à la gendarmerie », a soutenu l’accusé. Mais pour le parquet, c’est un crime préparé.

Selon le maitre des poursuites, l’accusé a bien muri son plan avant de passer à l’acte. Les avocats de la défense ont plaidé l’application bienveillante de la loi. D’après eux, leur client a commis l’irréparable parce qu’il se trouvait dans une situation où il ne pouvait plus contrôler ses actes. Le verdict de cette affaire sera rendu le 2 juillet prochain.

Vous pouvez réagir à cet article