Passations de services : Abdoulaye Diop en mode « fast-tract »

news-details
Ministre de la Culture et de la Communication

Nouveau ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, a pris le témoin, tour à tour, des mains de ses prédécesseurs, Abdou Latif Coulibaly et Abdoulaye Bibi Baldé, ce lundi. Les cérémonies de passations de services se sont déroulées au siège des ministères, située sur les allées Papa Gueye Fall. Déclinant sa feuille de route, le ministre entrant souhaite travailler en mode « fast-tract (voie accélérée) tel que présenté par le chef de l’Etat, Macky Sall, lors de son investiture le 2 avril dernier au Centre des expositions de Diamniadio.
« A l’entame de mon propos, je rends grâce à Dieu et remercie le président de la République, Macky Sall, qui dans le cadre de son deuxième mandat a bien voulu me renouveler sa confiance en me nommant ministre, a-t-il d’emblée déclaré. Je lui exprime toute ma gratitude et mon engagement sans faille. »
Abdoulaye Diop de poursuivre : « En faisant de la lettre de mission que le chef de l’Etat a bien voulue m’assigner, je m’inscrirai dans la continuité pour consolider les acquis et parachever les chantiers de mes prédécesseurs. Pour cela, je compte m’appuyer sur l’ensemble des directions et services du département afin de mener à bien cette mission. Comme vous le savez, le président de la République a inscrit sa deuxième mandature sous le sceau du fast-tract (voie accélérée). A cet effet, je compte sur chacun et chacune d’entre vous pour travailler vite et bien. »

Souligner qu’à la fin des passations de services, il n’a pas souhaité réagir au micro des journalistes.

Vous pouvez réagir à cet article