Pr Mamadou Diouf : « Le refus de l’opposition de déposer un recours est illogique »

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

Professeur d’histoire à Columbia University aux Etats-Unis, Mamadou Diouf ne comprend pas le refus de l’opposition de ne pas déposer de recours au niveau du Conseil constitutionnel. Ce, malgré la contestation des résultats provisoires proclamés par la commission nationale de recensements des votes présidée par le juge Demba Kandji. « C’est illogique », tranche-t-il, soutenant que « quand on participe à des élections et qu’on considère que (celles-ci) ne sont pas transparentes, le recours est juridiquement défini. »

Invité de l’émission ’’Objection’’ sur Sud fm, hier dimanche 3 mars, l’historien explique que « si on ne le fait pas, si on ne vide pas la querelle, on va se retrouver à quelque chose qui va durer, qui va avoir des conséquences négatives sur le système. » Ainsi, conseille Mamadou Diouf, « le recours est une manière de clôturer ou de trouver un consensus. » Aussi, « même si on ne trouve pas un consensus, en ayant un recours, on vide la querelle. »

Vous pouvez réagir à cet article