Procès en appel : Les avocats d’Abdoul Mbaye ne reconnaissent pas la procédure

news-details
JUSTICE

Le procès en appel opposant Abdoul Mbaye à son ex épouse est appelé à la barre de la Cour d’appel de Dakar. L’ancien Premier ministre, contrairement à son ex épouse, Aminata Diack qui a brillé par son absence, est bien présent à la barre. Les avocats du président de l’ACT ont demandé la parole pour plaider l’exception d’inexistence de l’appel. Selon les avocats d’Abdoul Mbaye, soit l’appel n’existe pas, soit il a été fait récemment. D’après les robes noires, dans le registre d’appel où le greffier mentionne les appels, il n’y a pas la signature du procureur, Aly Ciré Ndiaye qui a interjeté appel. En sus, on n’a pas mentionné la date du jugement.

Donc, pour les avocats, l’appel du parquet est nul. « Le substitutif du procureur n’a pas signé le registre d’appel. L’appel est inexistant. Il faut le déclarer nul ne serait-ce que pour la bonne cause. Il y a des vides dans le registre. Nous n’avons pas vu un acte d’appel répondant aux caractéristiques d’un appel interjeté par le procureur de la République », ont plaidé les avocats de la défense. L’avocat d’Aminata Diack a pris le contre-pied de ses confrères de la défense. Selon lui, l’exception soulevée par la défense ne repose sur aucun texte juridique. « C’est une manœuvre dilatoire », a soutenu l’avocat de la partie civile. Le procureur général s’est également opposé à la requête formulée par les conseils de la défense. Pour le parquet général, il y a une pratique qui est là. Selon lui, il y a toujours eu un appel incident du procureur quand il y a un appel des prévenus. Donc, aux yeux du procureur, on ne peut pas annuler l’appel parce qu’il n’y a pas un texte qui sanctionne cela.

Par ailleurs, les avocats d’Abdoul Mbaye ont demandé également la comparution d’Aminata Diack qui, dans cette affaire, est partie civile et prévenue. Le président de la Cour a joint les exceptions au fond. L’audience se poursuit.

Vous pouvez réagir à cet article