QUAND ISMAÏLA MADIOR FALL ÉVITE LA QUESTION SUR LE 3e MANDAT

news-details
CONSTITUTION

Le colloque des Cours et Conseils constitutionnels des Etats d’Afrique de l’Ouest, ouvert hier, jeudi 17 juin 2021, à Dakar a été une occasion pour les journalistes d’interpeller, à nouveau, Ismaëla Madio Fall sur le 3e mandat du président de la République, Macky Sall.

Mais l’ancien ministre de la Justice n’a pas varié par rapport à ses récentes sorties sur cette question qui tient en haleine les acteurs politiques. Il a encore différé sa réponse. « Je voudrais soigneusement éviter l’invite qui m’est faite d’évoquer la question du 3e mandat au Sénégal », a-t-il gentiment répondu à la presse. Mais il estime, tout de même, que cette problématique de 3e mandat ne se pose pas de la même manière au niveau des Etats africains.

« Il est difficile de mettre tous les pays dans le même champ. Les questions ne se posent pas de la même manière au Rwanda, en Guinée ou en Côte d’ivoire....Vous avez des pays dans lesquels il n’y a pas de limitation de mandats. Il y a des pays où il y a la limitation des mandats et où celle-ci est levée par voie référendaire. Et puis, il y a d’autres où on a fait le 3e mandat sous la base d’interprétations divergentes. Je veux dire que la question est tellement complexe que l’on ne peut pas la résoudre comme ça une minute », a-t-il déclaré.

Vous pouvez réagir à cet article