image

QUAND L’AVOCAT DEMANDE 2 MILLIARDS DE DOMMAGES ET INTÉRÊTS

image

Au cours d’une dispute à l’aéroport de Diass, un chauffeur de taxi a reçu un violent coup de poing à l’œil. Son avocat réclame 2 milliards.

2 milliards ! C’est ce que l’avocat de la défense a demandé pour son client Cheikh Diouf qui a reçu un violent coup de poing à l’œil gauche qui, selon lui, lui a fait perdre la vue. Les faits remontent au 27 août dernier. Demba Wognane, un chauffeur de taxi "clando" attendait au parking un de ses clients qu’il devait conduire en Gambie. Mais sa présence sur les lieux n’est pas du goût des taximen de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) légalement constitués et qui ont un syndicat. Ils sont résolus à lui faire passer un sale quart d’heure. Rendez-vous est donc donné derrière la tour de contrôle pour une séance d’explication, ce qui fait penser à certains souvenirs d’enfance.

Au cours de cette bataille, Cheikh Diouf a mordu Demba Wognane au bras. Celui-ci a violemment répliqué par un violent uppercut qui atteint Cheikh à l’œil gauche. Résultat : une incapacité temporaire de travail de deux mois. « Le prévenu a posé cet acte dans la seule intention de faire du mal. Il a administré un coup de poing à mon client et lui a fait perdre un œil. Le prévenu qui est un chauffeur de taxi clandestin ne mérite aucune compréhension. Il a causé une incapacité permanente à mon client dont il a fait éclater l’œil gauche. En plus, il n’a même pas exprimé un quelconque regret. C’est pourquoi je demande des dommages et intérêts de 2 milliards », a plaidé l’avocat de la partie civile Maître Faty.

Quant à l’avocat de la défense, il plaidera l’excuse de la provocation. « Mon client a été pris à partie par des chauffeurs de l’Aibd. Cheikh Diouf l’a mordu et pour desserrer l’étau, il lui a donné un coup à l’aveuglette. Il ne leur appartient pas, ces chauffeurs, d’organiser le transport, c’est aux autorités compétentes de le faire. Je plaide l’excuse de provocation et vous demande de ramener les dommages et intérêts à leur juste proportion car aucune expertise n’a montré que la partie civile a perdu un œil », a dit Maître Fall. « Ce qui est constant, c’est que Demba Wognane a administré un coup à Cheikh Diouf lui occasionnant une incapacité temporaire de travail de deux mois », a fait remarquer le parquet. L’affaire a été mise en délibéré pour être jugée le mardi prochain.

Aboubakry KANE

6 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article