QUAND LA COVID-19 CONSCIENTISE SUR LES EFFETS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

news-details
JOURNEE DE LA TERRE

Une étude commandée par l’entreprise Mastercard et rendue publique hier jeudi, 22 avril, à l’occasion de la célébration de la Journée de la terre, a révélé une augmentation marquée de la passion des consommateurs pour l’environnement suite à l’apparition de la Covid-19.

Ainsi, neuf Africains sur dix y ont affiché leur disposition à prendre des mesures personnelles pour lutter contre les problèmes d’environnement. Par ailleurs, dix personnes interrogées, en Afrique, estiment que leurs réductions de leur empreinte carbone est plus importante maintenant que la pré-pandémie.

"Cela se compare à une moyenne de huit sur dix dans le monde. Plus de 85% des adultes, en Afrique, ont également déclaré qu’ils étaient encore plus conscients de leur impact sur l’environnement depuis la Covid-19", lit-on dans le communiqué de presse.
Selon le document, les médias sociaux ont participé à la sensibilisation sur le changement climatique. Ce qui confirme "une tendance croissante vers des dépenses et une consommation respectueuse de l’environnement chez les personnes qui souhaitent transformer leurs efforts et leurs achats en actions significatives pour la planète", ajoute la note.

"Dans le monde, près de trois personnes sur cinq (58%) sont devenues plus conscientes que jamais de l’impact de leurs actions sur l’environnement, la génération Z et la génération Y (65%) mènent ce changement".

Vous pouvez réagir à cet article