QUAND LA FIÈVRE DU CORONAVIRUS S’EMPARE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE

news-details
VOTE PROJETS DE LOI

L’effet "Coronavirus" ne laisse pas indifférent les parlementaires. ’’Corona’’, est presque sur toutes les bouches à l’Assemblée nationale, ce lundi 9 mars 2020. Les députés y sont convoqués ce matin, en séance plénière, pour l’examen de cinq projets de loi. « Tu reviens d’Espagne, je ne te salue pas », entend-on. « Mise en quarantaine », chahute une députée.

Mais, au moment où certains s’évertuent à respecter les mesures d’hygiène, munis de bouteilles de solution hydro-alcoolique, et évitent de serrer la main, d’autres franchissent le rubicon en se faisant la bise. Les habitudes sont tenaces. Ils sont aussitôt rappelés à l’ordre par leurs collègues : « C’est interdit maintenant ».

Les députés se présentent un par un alors que la séance était convoquée à 10 heures précises ce matin. Le ministre des Affaires étrangères, Amadou Ba, a fait son entrée à l’Hémicycle à 10 heures 30 minutes, tandis que son collègue Samba Sy, en charge du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles, et des Relations avec les Institutions, lui, est resté ponctuel.

Vous pouvez réagir à cet article