image

QUAND LES AGRESSEURS EN PROFITENT, UN FONCTIONNAIRE RACONTE SA MÉSAVENTURE

image

La grève des transporteurs a impacté négativement sur le quotidien des populations. Si d’aucuns peinent à rejoindre leurs lieux de travail, d’autres sont victimes d’agression. C’est le cas d’un fonctionnaire qui a été agressé vers les coups de 7 heures du matin par un individu à bord de sa moto alors qu’il se rendait au travail.

L’homme témoigne sous couvert de l’anonymat : "Avec la grève des transporteurs, je me suis levé très tôt le matin pour aller à mon lieu de travail. Je précise que j’habite à la Sicap. Lorsque j’étais assis sur l’arrêt bus, un gars s’est présenté à bord de sa moto. Il avait mis un casque et un masque. Difficile de le reconnaître. On s’est entendu sur une somme de 2.000 francs pour le prix du transport".

La suite ne se passe pas comme prévu : "quand nous sommes arrivés à hauteur de JVC, le gars a arrêté le moteur simulant une panne. C’est sur ces entrefaites qu’un autre a surgi de nulle part pour me pointer un couteau au dos. Avant que je ne comprenne ce qui se passait, ils m’ont pris mon sac, mon argent, mes dossiers. Puis, ils ont pris la poudre d’escampette. Je ne pouvais pas les poursuivre parce que j’étais blessé. C’est pour vous dire que certains "Thiak Thiak" profitent de la grève pour agresser".

Cheikh Moussa SARR

3 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article