QUATRE AUTRES "LIONS" ÉTAIENT DANS LA MÊME SITUATION QUE KEITA BALDÉ

news-details
ÉQUIPE NATIONALE

Alors que l’on avait pas fini de gloser à propos du forfait rocambolesque de Keita Diao Baldé, officialisé mardi, à cinq jours de du match du Sénégal en Guinée Equatoriale, nous apprenons que cela ne concernait pas que le joueur de l’Inter Milan. « Quatre autres joueurs, dont Cheikh Ndoye, étaient également dans le même cas », nous révèle une source très proche de l’Equipe nationale qui poursuit que « ces joueurs ont pu se libérer en faisant jouer leur aura au sein de leurs clubs respectifs. Quelqu’un comme Cheikh Ndoye expérimenté et très respecté à Angers où il est revenu après un passage en Angleterre, a pu avoir le réflexe de faire jouer son entregent pour sauver la situation. » Un privilège dont ne jouit pas encore Keita Diao Baldé à l’Inter Milan qu’il a rejoint cet été et où il tarde encore à trouver ses marques. Le fait que Keita Diao Baldé et Cheikh Ndoye aient changé de clubs cet été, peut laisser croire à l’hypothèse que la fédération a envoyé leurs convocations au sein de leurs anciennes formations.

Pourtant, au lendemain de l’affaire Keita Baldé, la fédération sénégalaise de football avait fait amende honorable, tentant de justifier sa bourde. « La FSF envoie les convocations dans les délais requis par les textes de la Fifa. Elle l’envoie à toutes les adresses des clubs, aux joueurs aussi. Ce qui a été fait. L’entraîneur a déposé son courrier au niveau du secrétariat de la Fédération. La secrétaire a transmis à tous les clubs et à tous les joueurs. Keïta Baldé Diao a reçu sa convocation. La Fédération a envoyé dans le mail qu’elle avait envoyé pour le match contre le Soudan à l’Inter Milan », expliquait Abdoulaye Sow, vice-président de la FSF.

Ceci pose encore une fois le débat sur les légèretés répétitives dans la gestion de la Communication de l’instance fédérale, habituée à envoyer des communiqués avec des erreurs récurrentes sur les dates ou les noms des clubs. Et il est d’ailleurs à se demander si ce n’est pas cette situation qui a causé l’incongruité de devoir appeler des joueurs non inscrits dans la liste des réservistes quand il a fallu remplacer Moussa Konaté, un joueur de la liste initiale des 23, par Habib Diallo du FC Metz, alors que Famara Diédhiou de Bristol City était l’attaquant réserviste.

Les Lions se trouvent présentement à Bata, où ils affrontent ce samedi, la Guinée Equatoriale, en match comptant pour la 5e journée des éliminatoires de la Can 2019 à laquelle ils sont déjà qualifiés.

Vous pouvez réagir à cet article