image

QUE MIJOTE BBY ?

image

Devenue députée non inscrite, Aminata Touré, la tête d’affiche de Benno Bokk Yakaar (BBY) lors des élections législatives du 31 juillet dernier, a répondu présente à l’ouverture de la session ordinaire unique 2022-2023, ce vendredi 14 octobre. En tenue sombre et foulard vert, l’ancien Premier ministre a bien levé la main, à l’appel nominal ordonné par le président de l’Assemblée nationale, Amadou Mame Diop. À l’ouverture de la séance, ce dernier a informé les députés présents, 154 sur 165, avoir reçu la lettre de démission d’Aminata Touré du Groupe parlementaire BBY. Des députés de l’opposition applaudissent à l’annonce de la nouvelle. En face, on minimise.

« Nous sommes sereins, confiera Sira Ndiaye, réélue députée sur la liste nationale de la coalition BBY. Cette 14e législature sera une législature qui sera marquée par des interventions, par un travail parlementaire très dynamique. Nous attendons des députés qu’ils représentent dignement d’abord le peuple sénégalais. Dans 10 jours, nous allons démarrer les travaux pour le marathon budgétaire. Nous osons espérer que ce sera des débats techniques de qualité et de haut niveau. Parce que c’est ce que les Sénégalais attendent de nous. Nous sommes élus pour défendre et représenter dignement le peuple sénégalais. » Dans ce sillage, elle garantit « qu’elle et ses collègues vont continuer à porter le plaidoyer des populations en matière de Santé, Pêche, Culture, Communication, entre autres. »

Quid du départ d’Aminata Touré ? « Pour ce qui est de la démission de notre collègue au sein du groupe parlementaire (BBY), nous prenons acte, en tant que membres de ce groupe parlementaire. On va se réunir pour voir quelle suite donner à cette démission, a-t-elle réagi. Ce qui est important pour nous, nous restons majoritaires avec nos 83 députés, ici, à l’Assemblée nationale. »

Sira Ndiaye de poursuivre : « nous sommes des députés, et chaque député a la possibilité de faire une proposition de loi. Pour l’instant, ce qui est important, c’est de nous concentrer sur le budget de 2023 que le gouvernement vient de déposer à l’Assemblée nationale. Aujourd’hui, nous avons 10 jours de lecture pour pouvoir se concentrer sur ces documents. Ce sera des moments intenses de débat pour ce qui va permettre d’alléger les souffrances des Sénégalais, mais surtout ça nous permettra de savoir où en est-on avec les chantiers en cours, avec le budget voté l’année dernière, afin d’évaluer le gouvernement sur ce qui a été fait et ce qui reste à faire. Je n’ai pas encore eu lecture du contenu de cette proposition de loi ».

La proposition de loi d’Aminata Touré visant à prévenir des situations de conflits d’intérêts et à lutter contre le népotisme a déjà suscité une véritable levée de boucliers de partisans du régime.

Dié BA

15 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article