QUELLES PERSPECTIVES APRÈS LA RENCONTRE WADE - MACKY ?

news-details
POLITIQUE

La rencontre d’hier entre Macky Sall et Me Abdoulaye Wade trace des perspectives heureuses pour la classe politique. C’est l’avis de l’enseignant-chercheur en Sciences politiques à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, Moussa Diaw. Pour sa part, le porte parole du PDS, Tafsir Thioye, préfère mettre la pédale douce en convoquant le contexte de la rencontre.

De l’avis de Moussa Diaw, analyste politique, cette rencontre est susceptible de pacifier le climat politique qui a été un peu tendu malgré l’amorce d’un dialogue entre les différents acteurs. « Ces échanges peuvent ouvrir la voie à des négociations qui peuvent déboucher sur des amnisties pour Karim Wade et Khalifa Sall. Et créer les conditions d’un dialogue franc et sincère », décrypte-t-il, dans les colonnes du Soleil.

Moussa Diaw de poursuivre : « Je trouve que cette rencontre est une excellente chose car elle permet de détendre le climat politique. On peut s’attendre à ce que le PDS (Parti démocratique sénégalais) accepte maintenant de participer à ce cadre. A partir du moment où ils ont échangé, Macky Sall peut l’interpeler sur ce point. » Aussi, prédit-il, « la contrepartie, c’est de faire en sorte que Karim Wade puisse revenir. C’est sûr que Me Wade voudra bien lui confier le parti. En tout cas, les perspectives sont multiples ».

Interrogé par Emedia.sn sur cet acte historique et symbolique, le nouveau porte-parole du Parti démocratique sénégalais (Pds), Tafsir Thioye, invoque la religion. « C’est un bel acte. Ils sont tous les deux des musulmans et des disciples de Serigne Touba. Donc, ils ont fait ce que l’islam leur a demandé de faire, c’est-à-dire la paix et l’unité. C’est l’islam qui a triomphé », s’est-il contenté de dire, prudent.

L’ancien député d’ajouter : « C’est un sentiment de satisfaction, puisque, ce qui s’est passé aujourd’hui à Massikoul Jinane entre le président Macky Sall et Me Abdoulaye Wade ne pouvait se passait que là-bas ». À la question de savoir si cet acte peut envisager un bel avenir après de longues années de brouilles, Thioye répond : « ça on ne peut très sincèrement en parler. Tout ce que l’on peut constater est que l’acte a été scellé ».

Moussa Diaw estime que « pour l’opposition, cela peut favoriser une recomposition des forces politiques dans l’intérêt du Sénégal. Ces retrouvailles dessinent un avenir radieux, surtout qu’elles vont calmer les ardeurs des uns et des autres ».

Vous pouvez réagir à cet article