RAPPORTS COUR DES COMPTES : "ÑOO LANK" EXPLIQUE SON PESSIMISME

news-details
POLITIQUE

Les rapports 2015, 2016 et 2017 de la Cour des comptes, épinglant la gestion de Directeurs généraux et personnalités du régime en place, continuent de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Plus que pessimiste, le collectif de refus ’’Noo Lank’’ émet des doutes quant à l’intervention de sanctions.

Fadel Barro, ex-coordonnateur de ’’Y’en a marre’’ et Amadou Gueye, le président de l’Union national des indépendants du Sénégal (UNIS), tous 2 membres du mouvement citoyen, étaient les invités du ’’Grand Jury’’, de Rfm, ce dimanche, 2 février.

« Ce qui est dommage dans cette affaire, c’est qu’encore une fois de plus, les rapports n’ont pas fini de révéler toute l’ampleur des scandales, peste le ’’Y’en a marriste’’. Parce qu’il y en a beaucoup et aussi les populations n’en attendent pas grand-chose. Parce que, nous avons une justice presque aux ordres, qui ne s’auto-saisit presque que pour blanchir comme dans l’affaire du pétrole et du gaz. Dans d’autres cas, la justice ne fait rien comme dans le (dossier) du COUD. Si c’est un opposant politique, on fait tout pour le mettre en prison ».

Vous pouvez réagir à cet article