RASSEMBLEMENT « AAR LI NU BOKK » : TIRS GROUPÉS SUR MACKY

news-details
EXPLOITATION GAZIÈRE ET PÉTROLIÈRE

« Aar Li Nu Bokk » était encore dans les rues samedi. Malgré une mobilisation moins forte, les responsables de la plateforme, qui luttent pour une transparence dans l’exploitation des contrats pétroliers et gaziers, ont tenu à se faire entendre.

Au rond-point des Allées du Centenaire, ils étaient des centaines, à se masser devant le podium qui servait de tribune aux responsables de « Aar Li Nu Bokk » pour délivrer leur message. « La renégociation des contrats pétroliers et gaziers est une condition non négligeable de la plateforme, parce qu’il s’agit de l’avenir de nos enfants et de nos petits enfants », a déclaré le leader de Pastef, Ousmane Sonko. Dans son allocution, le député n’a pas ménagé le président Macky Sall. À l’en croire, la dilapidation de nos ressources ne se limite pas aux puits pétroliers livrés à Franck Timis. « J’ai eu récemment les contrats signés avec des Turcs sur le fer de Falémé. Là aussi, je vous informe que c’est un scandale parce que le fer a été bazardé par Macky Sall », a-t-il laissé entendre devant une foule acquise à sa cause. Il ajoute : . « Il faudrait que nous ayons des comportements patriotiques. Nous devons tous nous lever pour mener ce combat. Nous disons à ceux qui nous interpellent dans les rues pour nous encourager de venir, ici, manifester comme tout le monde. C’est la seule solution pour faire reculer le régime », plaide Sonko.

Barthélémy Dias, lui non plus, n’a pas loupé le président Sall. « Ceux qui pensent qu’ils peuvent faire un deal sur le dos des Sénégalais se trompent. Le président Macky Sall a essayé de nous endormir avec l’histoire de la caution pour les élections locales. L’heure n’est pas aux élections. Nous demandons à toutes les forces vives de la nation qui ont participé au dialogue national de demander, au moins comme condition, la transparence dans la gestion des ressources naturelles », a-t-il déclaré.

Vous pouvez réagir à cet article