RÉACTION DU CAMEROUN À LA DÉCISION DE LA CAF : « UNE INJUSTICE... »

news-details
ORGANISATION CAN 2019

Le Gouvernement du Cameroun a enfin réagi à la décision de la Confédération africaine de football (CAF) de lui retirer l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations. Dans un communiqué signé le ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary, le Cameroun encaisse le coup mais ne manque pas de sortir ses griffes contre l’instance dirigeante du football africain, qui disait s’appuyer sur le retard du Cameroun dans l’avancement des chantiers pour justifier sa décision.

Dans le document, consulté par Emedia.sn, le Gouvernement du Cameroun parle d’une « décision étonnante à plus d’un titre (qui) ne rend assurément justice ni aux investissements colossaux consentis par (le) pays et qui se traduisent aujourd’hui par de belles infrastructures modernes visibles de tous, ni à l’engagement déterminé du Chef de l’État et au Peuple camerounais à déployer les efforts nécessaires pour abriter en 2019, une fête éclatante du football africain. »

Le Cameroun dénonce également le fait d’avoir été l’objet, « dès le départ, dans le cadre de ce dossier, d’un traitement qui ne peut que susciter des interrogations. » Avec la volonté de prouver, à la face du monde qu’il n’a pas démérité, le pays de Paul Biya promet de poursuivre « avec la même détermination, la construction de ces belles infrastructures qui appartiennent au Peuple camerounais et en les achevant à bonne date, ainsi que s’y est engagé le Chef de l’État. »

Enfin, le Gouvernement camerounais demande à son peuple « de garder toute sa sérénité et de ne pas céder à la tentation des polémiques stériles » face à ce qu’il appelle une injustice flagrante. Naturellement amères après la décision de la CAF, les autorités camerounaises se targuent d’avoir écrit certaines des pages les plus belles du football africain mais jurent que celui-ci « ne pourra se hisser au niveau de celui des continents plus avancés, sans le respect d’une certaine éthique. » Une pique adressée au président de la CAF Ahmad Ahmad ? Certainement.

Vous pouvez réagir à cet article