RÉACTIONS : CHEIKH SARR ET BINTOU DIÉMÉ SUR LE DÉBUT POUSSIF DES LIONNES

news-details
AFROBASKET 2019

Après un début poussif, l’équipe nationale dames de basket-ball du Sénégal a dominé celle de la Côte d’Ivoire, 77 à 36, dans la première journée du groupe A de l’Afrobasket Dakar 2019, au Palais des Sports Dakar Arena de Diamniadio.
Une première attaque ratée suite à une perte de balle, la capitaine des Lionnes, Astou Traoré, inscrit le premier panier, 2-0, pour les Lionnes. Mame Marie SY et Bintou Diémé s’y mettent. Ça donne 8-2. Le chouchou du public, Yacine Diop, met un tir primé, 3 points. 11-8, à 5 mn de la fin du premier quart temps. Perdu par le manque de réussite, le Sénégal cède du terrain, par la suite. Les entrées de Lena Niang, Ndeye Sène et Mame Diodio Diouf n’y feront rien. Elles butent sur le cerceau, et multiplient les fautes défensives. Ce qui fait les affaires des Ivoiriennes, qui remportent le premier quart temps, 18-15. Derrière, les Sénégalaises recollent vite au score avant de prendre le large et remporter le match. Ensuite, malgré l’écart, l’entraineur remet ses cadres dans le jeu.

Lors du point de presse d’après match, le coach Cheikh Sarr et Bintou Diémé, une des meneuses des Lionnes, sont revenus sur ce passage à vide, 11-0, que le Sénégal a traversé dans le seul quart temps perdu, et sur d’autres choix. Une chose est sûre, ils ont apprécié la présence du chef de l’Etat, Macky Sall, à la cérémonie d’ouverture et au premier match des Lionnes.

Cheikh Sarr, coach des Lionnes

« L’objectif, c’est de remporter le titre. Le processus doit mener à ça. On bosse très dur. Aujourd’hui, on a senti une très grosse nervosité des filles. Tout ce public, on n’est pas habitués. Ça s’est senti dans le quart temps. Le banc a mis 25 points dans les 77, même si on pouvait avoir plus. Les filles qui rentrent, elles essaient de faire mieux. C’est là où viennent les erreurs. Parce qu’elles doivent prendre le match progressivement, prendre la température du jeu, et ne pas forcer les tirs. C’est ça qui nous a un peu fatigué. C’est en ce moment là où on a pris les 11-0, après le changement. Mais, il faut les mettre dedans pour leur permettre de comprendre le jeu. Mame Diodio, il ne faut pas oublier qu’elle revient de blessure. Elle a du mal à décoller. Mais, il faut la mettre dedans pour la récupérer pour les prochaines rencontres. Bintou a fait 7 passes décisives, elle pouvait en faire 15. Astou et Yacine ont raté beaucoup de tirs à 3 points, pour ne pas qu’elles perdent la confiance, il fallait les remettre dedans. On va se focaliser sur le prochain match contre l’Egypte, (mardi prochain). Il faut être premier, sortir et aller en quarts de finale ».

Bintou Diémé, une des meneuses des Lionnes

« Ce qui s’est passé, c’est que tout simplement, le coach nous a remis la tête à l’endroit. On était un tout petit peu stressé. C’est l’événement aussi. Et une fois qu’on a réalisé que c’est nous qui sommes à domicile, chez nous, à nous d’imposer notre basket, et ne pas subir. Déjà, il y a une différence entre (le stadium) Marius Ndiaye et Dakar Arena. Marius est beaucoup plus chaud, c’est une plus petite salle. C’était plus impressionnant de jouer dans ce contexte-là que ce soir par exemple. Après quand on est dans une salle comme Dakar Arena, il faut faire abstraction de tout en fait. Parce que si on commence à regarder qui il y a autour, c’est là qu’on va sortir du match. C’est sûr que jouer devant le président de la République, ça fait quelque chose. Ça a énormément touché les filles (qui) avaient à cœur de réussir une belle prestation. Je vous le disais tout à l’heure, il y avait un petit peu de nervosité les premières minutes, ce qui est normal. Mais je pense que dans l’ensemble, tout le monde est fiers, très satisfaits que le président ait pris la peine de faire ce déplacement pour nous. C’est quelque chose d’énorme ».

Vous pouvez réagir à cet article