RECALÉE PAR LE PARRAINAGE, YASSINE FALL REJOINT SONKO

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

Filtre démocratique, le parrainage a joué son rôle. Sur la centaine de potentiels candidats qui ont retiré les fiches de parrainages, moins de trente (30) sont passés. Ils sont au total vingt-sept (27) candidats déclarés à la présidentielle du 24 février 2019, à avoir déposé leur dossier de candidature au greffe du Conseil constitutionnel.
Parmi les candidats déclarés recalés par le parrainage, il y a Yassine Fall, la présidente du mouvement « Def Li La Wàr ». L’économiste ne sera pas sur la liste de départ pour la présidentielle. « Ce qui explique notre renoncement, c’est bien sûr le fait que nous n’avons pas eu le nombre de signatures pour être éligible », avoue-t-elle. Ecartée, elle a décidé de rejoindre Ousmane Sonko, le leader de PASTEF/ Les Patriotes. La rencontre entre les deux leaders a eu lieu hier, jeudi 27 décembre. Au cours de laquelle l’ancien Inspecteur des impôts a déploré le fait que des candidats de la trempe du juge Dème, Thierno Bocoum, Me Mame Adama Gueye, entre autres, soient passés à la trappe. Alors qu’accuse-t-il, « d’autres candidats dont il aurait beaucoup de mal à définir le profil et la compétence, vont passer. Certains parce qu’ils ont beaucoup d’argent pour acheter des parrains et d’autres pour avoir bénéficié de transfert de parrains. » Ce que l’opposant qualifie de « recul démocratique.

Vous pouvez réagir à cet article