RECRUDESCENDE DE LA CRIMINALITÉ : LE NOUVEAU DISPOSITIF DE OUSMANE SY

news-details
POLICE NATIONALE

Dans un entretien accordé au quotidien national « Le Soleil », l’inspecteur général Ousmane Sy, Directeur général de la police nationale explique les mesures prises pour mettre fin à la montée en puissance de l’insécurité au Sénégal. Il s’agira, selon lui, d’assurer une montée en puissance des capacités opérationnelles de police, de renforcer sa proximité avec les populations, de densifier davantage le maillage sécuritaire, d’investir les zones réputées criminogènes et d’y pérenniser la présence policière visible et dissuasive.

Toujours par rapport aux mesures, il y aura la mise en place, dans les quartiers difficiles, de cadres inclusifs de concertations locaux dynamiques avec les populations et autres acteurs. En sus d’un relèvement de la motivation des personnels. De même, le patron de la police a révélé qu’à court terme, le plan baptisé « saxal karangee ci Nndakaaru ak Liko weer (Ndrl : sécuriser Dakar et ses alentours), plan de prévention et de lutte contre les atteintes graves à l’intégrité physique des personnes dont l’objectif est de restaurer et de pérenniser la sécurité à Dakar et ses banlieues, sera bientôt mis en œuvre.

Selon Ousmane Sy, toutes les composantes de l’institution sont engagées dans une démarche cohérente et de synergie pour faire face à toute cette panoplie de phénomènes criminels. S’agissant du ratio policiers/populations à sécuriser, l’inspecteur général indique que celui actuel au Sénégal est de 1 policier pour 3835 sénégalais à sécuriser. Or, dit-il, la norme est de 1 policier pour 1000 habitants. Ce qui veut dire que le Sénégal est encore loin du compte.

Toutefois, le Directeur de la police nationale rassure que la sortie prochaine de plus de mille agents en formation actuellement à l’école nationale de Police et de formation permanente sera d’un apport substantiel au renforcement des effectifs et à l’amélioration du maillage et de la carte sécuritaire de la région de Dakar et des autres localités de l’intérieur du pays.

Vous pouvez réagir à cet article