RÉFORME DE L’OCTRIS : VERS LA NOMINATION D’UN PROCUREUR SPÉCIAL

news-details
LUTTE CONTRE LE TRAFIC DE DROGUE

Vers la mort de l’Office national de répression du trafic illicite des stupéfiants (Octris). C’est du moins la révélation faite, ce jeudi, par le journal « Source A ». Selon le journal, cette structure qui a été créée pour lutter contre le trafic de drogue au Sénégal devra disparaitre pour laisser la place à un nouvel organe en charge de la lutte contre la drogue et dont la dénomination sera Office anti-stups ou office national antidrogue.

Cette mesure attendue depuis longtemps, a été précipitée par les saisies record de drogue au Sénégal. Elle sera accompagnée par la nomination d’un procureur spécial anti-drogue, un vieux projet de l’ancien président de la République, Abdou Diouf. La structuration de l’actuel office central de lutte avait été toujours décriée par la Gendarmerie et la Douane qui n’y avaient que des officiers de liaison comme représentants. Des querelles de chapelles qui faisaient perdre à la lutte contre le trafic international de drogue sa dynamique.

Vous pouvez réagir à cet article