RÉPLIQUE DE SONKO À MADIAMBAL DIAGNE : « C’EST UN MERCENAIRE... J’AI SAISI LE PROCUREUR DEPUIS AVRIL... »

news-details
AFFAIRE DES 94 MILLIARDS

Sans surprise, Ousmane Sonko n’a pas perdu de temps pour répondre à l’interpellation de Madiambal Diagne. Invité de Mamoudou Ibra Kane dans l’émission Jury du Dimanche, ce 30 décembre 2018, ce dernier a affirmé que Sonko "est impliqué dans le dossier" du détournement de 94 milliards F CFA dans lequel le candidat de Pastef accuse le Directeur des Domaines, Mamour Diallo, pourtant implicitement blanchi par Madiambal Diagne, sur les ondes de iRadio (90.3 FM). En meeting au terrain Acapes des Parcelles assainies, le même jour, mais en début de soirée, Ousmane Sonko a délivré sa réponse à l’interpellation du journaliste, qu’il accuse d’être "un des mercenaires de la plume et du micro" à la solde du pouvoir.

« Vous avez entendu aujourd’hui, à travers les médias, un de leurs mercenaires de la plume et du micro, dire que Sonko pourrait être entendu dans le cadre du dossier des 94 milliards que j’avais évoqué concernant Mamour Diallo (Directeur des Domaines). Je dirai qu’il (Madiambal Diagne) est sans vergogne », déclare-t-il, sans gant, avant de s’expliquer sur le sujet du jour : « Il faut savoir que j’ai personnellement écrit au Procureur. Quand on dit qu’une personne pourrait être entendue alors que la même personne a saisi le Procureur depuis le mois d’avril pour lui dire : "Monsieur, puisque vous êtes garant de la justice, à tel point que dès qu’un membre de l’opposition éternue, vous l’interpellez, comme vous vous êtes acharné sur Khalifa Sall et bien d’autres encore, voici des gens du camp de Macky Sall qui se sont organisés pour détourner jusqu’à près de 94 milliards F CFA. Le dossier est là, les preuves sont là. Appelez-les." Le Procureur n’a pas bougé le plus petit doigt depuis lors sur le sujet. Aujourd’hui, au mois de décembre, un gars (Madiambal Diagne) se permet d’aller à la télé (Ndlr : M.Diagne s’est plutôt prononcé sur le sujet lors de l’émission le Jury du Dimanche, sur iRadio) pour parler d’audition. »

"DEPUIS 2014, J’AI COMPTÉ HUIT MENACES DE PLAINTE, JE N’EN AI JAMAIS REÇUE"

Puis, face à une foule surexcitée, Sonko révèle également avoir saisi des corps de contrôle de l’Etat, dont l’OFNAC (Office National de la Lutte Contre la Fraude et la Corruption), tout en indiquant attendre une des nombreuses plaintes annoncées contre lui depuis 2014, sans suite. « Quelqu’un qui a saisi l’IGE (Inspection générale d’Etat) et l’OFNAC, qui a même été invité par l’OFNAC à faire une déposition, dûment signée, n’a résolument pas peur d’être entendu, jubile le député candidat à la présidentielle de 2018. Mais ceci est la preuve que notre combat pour la Bonne Gouvernance, contre les prédateurs économiques qui détournent les deniers publics, est en voie d’être gagné. Nous ne cèderons pas à l’intimidation. Ils avaient annoncé des plaintes, depuis 2014, j’ai compté huit annonces de plainte. Depuis lors, je n’ai jamais reçu de notification de plainte. Parce qu’ils savent très bien ce qu’ils ont fait. »

Face à la presse, au mois d’octobre dernier, le candidat à la présidentielle et ancien inspecteur des Impôts et Domaines, Ousmane Sonko avait indiqué que le directeur des Domaines, Mamour Diallo, a détourné 94 milliards de francs Cfa sur une affaire foncière concernant les HLM. « Il n’est pas à son coup d’essai car il a été épinglé par d’autres rapports notamment par l’IGE et la Cour des comptes. J’ai saisi tous les organes de contrôle mais, il n’y a que l’Ofnac qui a réagi. Or, cela est un crime économique » avait-il alors déclaré. Dans la foulée, quelques jours plus tard, le directeur des Domaines avait annoncé une plainte contre son ancien collègue. Avant que le dossier ne soit rangé aux oubliettes. Jusqu’à ce que le journaliste Madiambal Diagne le remette au goût du jour ce dimanche, au "Jury du Dimanche".

Vous pouvez réagir à cet article