REPORTAGE PHOTOS - DAKAR SE NOIE !

news-details
FORTES PLUIES

Après Tivaouane et Mbour, la capitale sous les eaux ! Le ciel a décidé d’ouvrir ses vannes ce week-end et ce n’est pas sans causer de grands dommages à Dakar où les principales artères du centre-ville et de la banlieue subissent la furie des eaux.

De la Médina à Diamniadio en passant par les quartiers tels que le Point E, Yoff, les Maristes, Thiaroye, Mbao ou encore Keur Massar, beaucoup de compatriotes ne dormiront que d’un seul œil.

Partout, la chaussée est invisible tant elle est engloutie par les vagues spontanées qui ruissèlent vers les points les plus bas. Seul les grosses cylindrées arrivent, tant bien que mal, à se frayer un chemin. Les berlines et les citadines, piégées par le ciel se cherchent un abri en hauteur le temps de passer à un hypothétique temps plus clément.

Jusqu’à Diamniadio et même à Mbour et à Thiès, le spectacle est le même si l’on en croit les images qui défilent sur les réseaux sociaux. La route nationale numéro 1 (RN1) est impraticable et l’autoroute à péage, prise d’assaut, dessert au compte-gouttes.

Ce samedi, à partir de 16 heures, presque aucun taxi n’est visible à l’horizon. A croire que les chauffeurs se sont passés le mot, conscient de la réelle menace. Les plus téméraires font payer le risque aux clients. Les prix sont multipliés par cinq. Pas le temps de marchander.

Les clients qui n’ont pas de place se résolvent à glisser dans l’eau, les habits trempés, les téléphones portables ensachés sans aucune garantie d’imperméabilité. On rentre, comme on peut. Et quand l’on scrute les prévisions météo qui annoncent de plus fortes pluies le lendemain, dimanche (encore heureux...), l’on mesure davantage l’ampleur du sinistre. Dakar se noie.


- 

- 

- 

- 

- 

- 

- 

- 

- 

- 

- 

- 

- 

- 

- 

- 

Vous pouvez réagir à cet article