RETOUR DE PARQUET POUR LES DEUX MILITAIRES-BRAQUEURS QUI RISQUENT LA CHAMBRE CRIMINELLE

news-details
JUSTICE

Les deux militaires appartenant au Groupement de l’Armée de soutien de l’armée de l’Air, qui ont tenté de commettre un braquage dans l’agence d’une banque à Nord-Foire (Dakar), ont été déférés ce vendredi au parquet. Mais, ces derniers ont bénéficié d’un retour de parquet. En effet, ils n’ont pas été interrogés dans le fond du dossier par le maitre des poursuites. Selon des informations d’Emedia.sn, l’affaire ira en instruction et le procureur de la République n’a pas encore trouvé un juge d’instruction à qui il peut confier le dossier.

« Ils seront certainement inculpés et placés sous mandat de dépôt lundi », a expliqué une source qui renseigne que les deux mis en cause risquent d’être traduits devant la Chambre criminelle au regard de la gravité des faits. D’ailleurs, la Direction de l’information et des relations publiques des armées s’est fendu, ce vendredi, d’un communiqué de presse pour dénoncer les agissements des deux soldats « qui portent une atteinte grave au renom des armées ».

Dans le communiqué de presse, le patron de la Dirpa, colonel Abdou Ndiaye a annoncé que des sanctions seront prises contre ces derniers. « La procédure judiciaire est en cours et, les Armées prendront toutes les dispositions pour une application rigoureuse des sanctions prévues par le règlement de discipline générale dans les forces armées à la mesure de la gravité de la faute commise ». Il convient de rappeler que l’un des assaillants n’est pas à son cou d’essai.

A en croire le colonel Ndiaye, il fait déjà l’objet d’une procédure en vue de sa radiation de l’Armée au motif d’une faute contre l’honneur. Ce soldat, soutient le patron de la Dirpa, a tenté, en février dernier, un vol dans un poste de Douane et a été neutralisé par des militaires du poste de Mpack. Ce forfait lui a valu une sanction disciplinaire.

Vous pouvez réagir à cet article