RETRAIT DES CARTES D’ÉLECTEURS : LE GRAND RUSH À TOUBA

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

À la sous-préfecture de Ndame, c’est un va-et-vient incessant de citoyens à la quête de leurs cartes d’électeurs. Un précieux sésame que certains recherchent avec ardeur depuis quelques temps.

Jeunes, vieux, hommes et femmes font le pied de grue devant des tables au dessus desquelles on lit : « Sicap Touba, Usine Khorom, Madiyana, Guédé... »

« Depuis l’aube, je suis là mais je ne parviens toujours pas à avoir ma carte », explique le vieux Fall. « Je suis déjà allé à Mbacké mais elle ne s’y trouve pas », grogne le septuagénaire qui n’en est pas à sa première tentative pour retirer sa carte d’électeur.

Moustapha Diaw après quelques minutes d’entretien avec une équipe d’observateurs de l’ambassade des Etats-Unis confie que « le retrait des cartes d’électeurs est encore timide » à un jour du scrutin présidentiel.

À ce jour, 24097 cartes d’électeurs sont déjà retirées et 34744 sont encore au niveau de la sous-préfecture de Ndame.

En face, la sous-préfecture, de l’autre côté de la route menant vers la grande mosquée, sont aménagées des tentes. Il s’agit d’une soixantaine de bureaux de votes gardés par des éléments de la Police nationale.

Vous pouvez réagir à cet article