image

RETRAIT EFFECTIF DES POLICIERS ET REPRISE DES COURS LE 3 JANVIER

image

Le calme après la tempête. Dans le cadre de la médiation pour la résolution du blocage des activités pédagogiques, les autorités de l’Université Alioune Diop de Bambey (UADB), dans la région de Diourbel, ont reçu, tour à tour, une délégation de la section de la Ligue des Imams Ratib du Sénégal, à Bambey, du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES), des sections syndicales de l’université, et des groupes d’étudiants. A la suite de cette médiation, les instances habilitées ont pris les décisions suivantes, d’après les garanties données par le recteur de l’UADB, Mahy Diaw.

Les Conseils des Unités de formation et de recherche (UFR) ont décidé de l’organisation de deux sessions d’examen, par semestre, pour l’année universitaire 2020-2021.

Par ailleurs, l’Assemblée de l’université a autorité le Recteur à lever la réquisition des forces de l’ordre dont le retrait est effectif depuis le 24 décembre dernier. Compte tenu des vacances de Noël et de fin d’année, les enseignements reprennent le 3 janvier 2022, à partir de 08 heures, dans toute l’université.

Pour rappel, les 7 et 8 décembre 2021, l’UADB a été secouée par une crise dont l’onde de choc s’est propagée dans d’autres universités sénégalaises, dont l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) et l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB). Après le 26 juillet 2021, c’est la deuxième fois et de façon consécutive que les examens étaient perturbés.

Jusqu’à mi-décembre, la tension était loin de s’estomper. L’annonce de la mort de l’étudiant en Licence 1 (ingénieur juridique), Alioune Badara Ndiaye, avait attisé la crise. Ses camarades parlent d’une mort causée par une intoxication alimentaire. D’après les conclusions de l’autopsie, il est décédé d’une hépatite.

Tout en réclamant plus de lumière dans cette affaire, les étudiants continuaient de dénoncer la démarche de l’Assemblée universitaire pour la tenue d’une session unique.

Die BA

25 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article