RETROUVAILLES WADE-MACKY : « LÀ OÙ ÇA COINCE »

news-details
JDD-DOUDOU WADE

« La balle est dans le camp de Macky Sall »

Les rapports entre Macky Sall et Abdoulaye Wade sont au point mort. Doudou Wade, invité de l’émission Jury du dimanche (Jdd) donne les raisons. Le secrétaire général adjoint chargé des conflits au Parti démocratique Sénégalais semble faire porter le tort au chef de l’Etat qui, rappelle-t-il, avait promis de rendre visite à Wade. Mais, constate-t-il, cela tarde à se concrétiser. « Depuis lors, on attend la suite. Vous avez constaté que le match retour n’a pas eu lieu. La balle est dans le camp du président de la République, Macky Sall. Nous constatons ensemble que le président de la République Macky Sall n’a pas encore fait ce qu’il devait faire », a répondu Doudou Wade, rassurant que Abdoulaye Wade est dans d’excellentes dispositions pour rencontrer Macky Sall pour l’intérêt du Sénégal.

Le 27 septembre 2019 reste une date historique dans l’histoire politique du Sénégal. Elle marque l’inauguration de la grande mosquée de Massalikoul Jinane ponctuée par les retrouvailles entre l’ancien président de la République, Abdoulaye Wade et son successeur Macky Sall. Les deux hommes, devant l’actuel Khalife général des mourides, venaient ainsi de signer le pacte de la paix après des années de brouille.

Pour prouver à l’opinion nationale voire internationale qu’ils ont fumé, définitivement, le calumet de la paix, Macky Sall invite, le 12 octobre de la même année, Abdoulaye Wade au palais de la République. Ce dernier a été accueilli avec tous les honneurs dignes de son rang. Cette rencontre avait été sanctionné epar un communiqué conjoint où les deux hommes, sans entrer dans les détails, expliquaient les points qu’ils avaient abordé. Dans la même foulée, le président Macky Salla avait annoncé qu’il rendrait incessamment visite au père de Karim Wade. Hélas, depuis lors, ça coince.

Pourquoi Wade n’a pas reçu Marième Faye Sall

En effet, d’aucuns ont toujours affirmé qu’il y a eu des rencontres antérieures aux retrouvailles entre les deux hommes avant Massalikoul Jinane. Ces affirmations ont été battues d’un revers de la main par Doudou Wade qui a reconnu, tout de même, qu’il y a eu, vainement, des tentatives d’approches. A l’en croire, la Première Dame, Marième Faye Sall s’est beaucoup souciée des rapports entre le président Wade et le chef de l’Etat. Elle aurait plusieurs fois tenté de réconcilier les deux hommes. « Elle a voulu rendre visite au président Wade. C’était à l’occasion de la Tabaski de l’autre année (2017-2018). La rencontre n’a pas eu lieu parce que quand elle est arrivée, le président Wade n’était pas informé. Il était dans ses appartements et faisait sa sieste. Ce n’était pas un refus de la recevoir », a expliqué Doudou Wade.

Pourquoi cette dernière tenait tant à ce que les relations entre Abdoulaye Wade et Macky Sall se normalisent ? A cette question, Doudou Wade rétorque : « Parce que c’était la normalité. On ne peut pas demeurer dans l’anormalité. Un président de la République sortant et le président en exercice, dans un pays démocratique qui se respecte, doivent se rencontrer parfois pour échanger sur des questions importantes du pays. C’est cela la démocratie ». Le responsable politique libéral a également indiqué que le passage du Sénégal devant le comité des droits de l’homme des Nations Unies relativement au dossier Karim Wade ne peut pas être considéré comme la raison du blocage apparent des relations de Macky Sall et de Abdoulaye Wade.


« Les relations Idy-Wade ne sont pas totalement dissipées »

Par ailleurs, Doudou Wade a réitéré sa déclaration selon laquelle, le président du parti Rewmi, Idrissa Seck et son ancien mentor Abdoulaye Wade doivent se rencontrer. « Abdoulaye Wade n’est pas un homme de refus, un homme d’éloignement. C’est quelqu’un qui accepte la différence, qui accepte aussi le combat et l’affrontement. Mais, ce n’est pas un vindicatif et Idrissa Seck est un homme extrêmement intelligent. Je sais que ses relations avec Wade n’ont pas été totalement dissipées. Ils ont encore des choses à se dire », a révélé Doudou Wade. A son avis, Idrissa Seck devrait faire les premiers pas pour que cette retrouvaille. « Je le lui conseille. Il devait pouvoir prendre cette décision d’aller rencontrer Abdoulaye Wade », a soutenu Doudou Wade.

Vous pouvez réagir à cet article