REWMI OFFICIALISE SON BOYCOTT

news-details
INTERNATIONALE LIBÉRALE À DAKAR

Le congrès de l’International, prévu les 29 et 30 novembre à Dakar, va se tenir sans le parti Rewmi. A l’instar du Parti démocratique sénégalais (Pds), Idrissa Seck et ses hommes ont décidé de boycotter cette rencontre. Ils ont donné les raisons ce mercredi à l’occasion d’une conférence de presse. En lieu et place de Idrissa Seck qui a brillé par son absence, c’est Yakhoba Seydi, secrétaire général chargé des relations extérieures et de la formations du qui a livré les raisons de leur boycott. Selon lui, si Rewmi a refusé de prendre part à cette rencontre c’est parce que, renseigne-t-il, l’Alliance pour la république (APR) s’est saisi de l’évènement pour en faire une affaire de son parti alors qu’il n’est même pas encore membre du congrès de l’International. « L’APR veut profiter de ces moments du congrès pour investir son candidat. Lequel a été déjà investi par des partis socialistes. Macky Sall veut faire du syncrétisme idéologique et nous ne l’accepterons pas », a déclaré M. Seydi.

« Macky Sall est un maoïste de lait et de sang encagoulé »

Pour lui, Macky Sall n’a rien d’un libéral. « Il est tout sauf un libéral. Il ne l’a jamais été d’ailleurs. C’est un maoïste de lait et de sang encagoulé dans un masque libéral. Ce n’est pas la promotion des valeurs libérales qui l’intéresse. Il est allergique à ces valeurs. Ce qui est l’intéresse c’est comment utiliser la tribune que lui offre ce congrès pour se refaire une santé politique », a indiqué Yankhoba Seydi. Il rappelle que les valeurs cardinales qui fondent l’International libéral c’est le respect des droits humains. Or, constate-t-il pour le regretter, le régime du président de la République ne fait que violer les droits des personnes. Etayant ses propos, il évoque les interdictions des manifestations de l’opposition, le rejet de l’inscription de Karim Wade sur les listes électorales, la révocation de l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall, l’arrestation et le gazage des leaders de l’opposition. « Ces actes sapent les principes qui fondent l’international libéral. Rewmi ne cautionnera pas le maquillage libéral de l’APR », a souligné Yakhoba Seydi qui, paradoxalement, a fait savoir que les gens ne soient pas surpris de le voir à la rencontre parce que, dit-il, « je ferai partie des panélistes. J’y serai comme expert ».

Vous pouvez réagir à cet article