RONALDINHO EN PRISON AU PARAGUAY POUR USAGE DE FAUX-PASSEPORT

news-details
JUSTICE

L’ancienne gloire du football brésilien Ronaldinho et son frère Roberto ont été arrêtés au Paraguay vendredi, accusés d’avoir présentés un faux passeport à son arrivée à l’aéroport d’Asuncion. L’avocat du footballeur retraité conteste les faits.

Ronaldinho refait parler de lui dans le domaine extra-sportif. L’ancienne star brésilienne du PSG et du FC Barcelone a été arrêtée vendredi à Asuncion, au Paraguay, tout comme son frère Roberto, à la demande du procureur général du Paraguay, a indiqué le ministère public sur Twitter : « Le bureau du procureur général a émis un mandat d’arrêt et a accusé le joueur Ronaldinho d’avoir utilisé un faux document d’identité. Il a demandé sa mise en détention préventive. »

Le champion du monde 2002 et Ballon d’Or 2005 Ronaldinho a passé la nuit du vendredi 6 au samedi 7 mars en détention provisoire. L’ancienne star du football brésilien et son frère Roberto ont été arrêtés à Asuncion à la demande du procureur général du Paraguay. "Ronnie" et son frère ont été arrêtés et "mis à la disposition du ministère publique", selon un communiqué de cette institution. Selon des sources du parquet contactées par l’AFP, ces derniers seront entendus ce samedi.

Plus tôt dans la journée de vendredi, Ronaldinho et son frère avaient dû s’expliquer devant un juge. À l’issue d’un interrogatoire de sept heures, ils avaient quitté libres le bureau du magistrat. À sa sortie du Palais de justice, Ronaldinho a été assailli par une cohorte de journalistes, mais le joueur aux 97 sélections est resté silencieux, refusant de répondre aux questions.

Moins de deux heures plus tard, Ronaldinho et son frère montaient à bord d’un fourgon policier pour être conduits sous escorte au siège de la police nationale. Un développement incompréhensible pour l’avocat paraguayen des deux hommes, Adolfo Marin. "Nous ne savons pas sur quelle base ils ont été arrêtés", a-t-il déclaré à des journalistes. "Les informations fournies sont très utiles pour démanteler une bande criminelle spécialisée dans la confection de faux documents", avait-il expliqué.

Vous pouvez réagir à cet article