RUFISQUE : UN NOUVEAU FRONT CONTRE L’ACCAPAREMENT DES TERRES

news-details
SOCIETE

A Rufisque, le front contre la confiscation volontaire et injuste des terres lébous est mis en place. La lutte contre l’accaparement des terres et la défense du patrimoine de la ville de Rufisque sont les principaux objectifs du front en question. Qui demande aussi le recasement des populations touchées par l’avancée de la mer, et l’extension des cimetières.

Le front est également contre le projet de suppression de la ville de Rufisque.

"Considérant le manque de cimetières, de logements sociaux pour recaser la population léboue victime de l’avancée de la mer, les notables et dignitaires lébous du Cap-Vert, notamment de la ville de Rufisque réunis, s’indignent du sort réservé à la commune de Rufisque qui perd sa dignité d’antan, a martelé, face à la presse, le porte-parole du front, Imam Abdou Aziz Ndoye. Ce souci du sort réservé à nos terres confisquées ou en état d’être expropriées, malgré les papiers que détiennent leurs véritables propriétaires."

Le front, "inquiet de l’avenir de la ville dont l’autorité de l’institution municipale est bafoué", fait part de son "souci du sort réservé aussi aux agents territoriaux et aux délégués de quartiers payés par des recettes amputées du budget municipal." Et rejette le projet de suppression de la ville, soutenant que "cette réforme annoncée ou en cours d’exécution remet en cause la personnalité de l’autorité de la ville."

Vous pouvez réagir à cet article