RUMEURS DE COUP D’ÉTAT : LE GOUVERNEMENT GAMBIEN PARLE D’UN COMPLOT IMAGINAIRE

news-details
GAMBIE

Via un communiqué, le gouvernement gambien a réagi aux rumeurs de putsch qui ont circulé en fin de week-end. Dans cette note, le porte-parole du gouvernement dément catégoriquement la préparation d’un putsch en Gambie Pour Banjul, cela est l’œuvre des ennemis du régime dont le but est de « semer la psychose et un climat de paranoïa dans le pays ». Par conséquent, le gouvernement rassure ses citoyens et la communauté internationale qu’il n’y aura ni règlement de comptes, ni purge au lendemain de cette alerte.

Pour le gouvernement gambien, il n y a pas à chercher de midi à 14h, les instigateurs sont identifiés. Sans détours, la fausse alerte faisant état d’un complot de coup d’Etat imminent en Gambie est l’ouvre des ennemis du régime dont le but est de « semer la psychose et un climat de paranoïa dans le pays ». « Cette rumeur est fausse et elle ne mérite pas qu’on s’y attarde », semble trancher le porte-parole du gouvernement.

« A peine la rumeur distillée, la police, les services de renseignements et la Mission de la CEDEAO en Gambie, ont diligenté conjointement une enquête pour vérifier la véracité de l’alerte », informe-t-on. Aucune preuve n’a été trouvée comme une prétendue cache d’arme dans un cimetière. L’intégralité de l’enregistrement est « fausse et dénuée de tout fondement », peut-on lire dans ledit communiqué.

Pas de purge

Aucune arrestation n’est à l’ordre du jour et le gouvernement reste imperturbable renseigne-t-on. « Les autorités font preuve de maturité dans le traitement d’une telle rumeur dans un contexte particulier ». Par conséquent, il tient à rassurer ses citoyens et la communauté internationale qu’il n’y aura ni règlement de comptes ni de purge.

Au stade actuel, selon le porte-parole du gouvernement, au moins deux individus réputés proches de l’ancien président Jammeh, ont été identifiés parmi les auteurs de la fausse alerte.

Vous pouvez réagir à cet article