SACCAGE DE SON DOMICILE : ME EL HADJI DIOUF ACCUSE SONKO ET ANNONCE UNE PLAINTE

news-details
JUSTICE

La maison de Me El Hadji Diouf a été saccagée et incendiée lors des manifestations qui ont éclaté pour réclamer la libération de Ousmane Sonko. Le leader de Pastef, accusé de viols et menace de mort par la masseuse Adji, a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire. L’avocat qui n’a pas cherché loin semble trouver son agresseur ou celui qui a commandité ces actes qu’il qualifie de vandalisme. Sans faire de détour, il accuse Ousmane Sonko comme étant celui qui est derrière ces attaques. Prêt à aller jusqu’au bout dans cette affaire, il annonce une plainte qu’il va déposer incessamment contre le leader du Parti Pastef. « Nous n’allons pas envoyer des bandits chez lui comme il l’a fait avec nous. Nous allons le traduire devant la justice et il n’y aura aucune médiation. La justice n’a qu’à faire son travail. J’ai préparé, avec des preuves à l’appui, une plainte que je vais déposer incessamment. J’attends le procès-verbal de la gendarmerie », a-t-il fait savoir.

La robe noire rassure qu’il ne va pas déposer les armes et est prêt à en découdre avec Ousmane Sonko, quel qu’en soit le prix. « Il ne me terrorisera jamais. Je vais l’affronter, même avec des chars de combat », dit-il. Déterminé, il ajoute : « Je parie ma vie pour le Sénégal en jurant de me dresser devant Sonko pour qu’il ne prenne pas les rênes de ce pays. Je le multiplie par zéro. Il n’est pas un homme d’Etat. Il est incapable de garder un secret, donc inapte à diriger un pays ».


ILS VEULENT ATTENTER À LA VIE DE ADJI SARR

Selon lui, l’objectif de Ousmane Sonko et de ses militants c’est d’attenter à sa vie et de celle de la masseuse Adji Sarr pour qu’il n’y ait pas procès. « Armés jusqu’aux dents, ils me cherchaient partout dans ma maison. Ces gens n’étaient pas venus dans un salon de massage. Ils n’étaient pas venus ni pour me caresser, ni pour me masser. Ils étaient venus pour me tuer », accuse Me El Hadji Diouf. Qui regrette que : « pour une simple convocation Ousmane Sonko a mis le pays dans une situation de désordre indescriptible à feu et à sang. C’est le visage hideux de Sonko. Sonko et ses militants sont dangereux pour la société. C’est un aventurier. Ce sont des actes lâches. On a eu des oppositions terribles dans ce pays mais, on n’est jamais allé en ce sens ».

A l’en croire, Adji Sarr fait trembler Ousmane Sonko puisqu’elle a des preuves tangibles contre lui. « Ils voulaient tuer Adji Sarr. On voulait la tuer pour l’empêcher de donner les preuves à la justice. Elle est en sécurité », soutient l’avocat. Il a profité de l’occasion pour apporter des précisions sur les informations selon lesquelles il aurait tourné le dos à Adji Sarr. Il a indiqué clairement que cette vidéo qui circule est une manipulation avant de réaffirmer son engagement à défendre Adji Sarr.

Vous pouvez réagir à cet article