SACCAGE DES LOCAUX DU JOURNAL LES ECHOS : LES MIS EN CAUSE LIBÉRÉS SOUS CAUTION

news-details
JUSTICE

Les six personnes accusées d’avoir attaqué le siège du journal Les Echos, ont obtenu une liberté provisoire prononcée par la Chambre d’accusation de la Cour d’appel, hier jeudi.

D’après les précisions de Libération, la caution est fixée, individuellement, à la somme de 300 000 F CFA. Pour autant, le parquet général peut faire un pourvoi afin de les maintenir en détention.

Makhtar Gueye (moniteur d’animateur religieux), Cheikh Tidiane Fall (commerçant), Pape Moustapha Gning (étudiant), Dame Diop (commerçant), Abdoul Aziz Mbaye (étudiant) et Babacar Fall (entrepreneur en bâtiment) ont été arrêtés en août dernier, pour association de malfaiteurs, pillage de propriétés mobilières appartenant à autrui commis en réunion et en bande.

Ils étaient passés à l’acte suite à la diffusion par le journal d’une information selon laquelle la santé du guide des Moustarchidines, Serigne Moustapha Sy, fut atteint de Covid-19 et s’était mal comporté avec le personnel soignant.

Vous pouvez réagir à cet article