SACCAGE DU STADE MANDELA : IBRAHIMA DIOP PLACÉ SOUS MANDAT DE DÉPÔT

news-details
MBACKÉ

Ibrahima Diop, poursuivi pour destruction de biens publics, a été finalement placé sous mandat de dépôt. Le mis en cause a été arrêté lundi dernier suite à l’attaque du stade municipal de Mbacké, dans la nuit du dimanche, par des individus qui ont détruit un pan du mur.

Un tempérament bouillant

L’Obs, qui retrace son histoire, signale que celle-ci n’a pas été un long fleuve tranquille. La quarantaine et natif de Thiès, Ibrahima Diop est dépeint comme un homme belliqueux, qui a bourlingué dans plusieurs ateliers de menuiserie de Mbacké. D’ailleurs, quand il a décidé de se mettre à son propre compte, il a été plusieurs fois convoqué à la police pour non-respect des engagements envers ses clients.

En outre, « son comportement insupportable a fini par prendre le dessus sur ce célibataire endurci jusqu’à le contraindre à quitter la maison conjugale de sa grande-sœur, quelques mois seulement après son arrivée dans le Baol. La cohabitation était devenue insoutenable avec son beau-frère, un immigré en Italie. Ibrahima Diop est ainsi expulsé du domicile », souffle un proche du conseiller municipal au journal. Suit son adhésion aux mouvements associatifs auxquels il prend goût. Mais, son fort caractère freine son ascension du fait « des rapports difficiles qu’il entretenait avec les dirigeants.

Puis, après une longue traversée du désert, commence son compagnonnage avec le maire Abdou Mbacké Ndao, qui aboutit à son intégration dans l’équipe municipale.
Le nouveau pensionnaire de la Maison d’arrêt de Diourbel est un célibataire endurci et père d’un garçon de 15 ans.

Vous pouvez réagir à cet article