image

SADIO MANÉ, BRILLANT DANS UN COSTUME TOUT 9 !

image

Il a encore marqué ! Encore placé à la pointe de l’attaque des Reds comme c’est le cas depuis son retour de CAN et l’installation à gauche de la recrue Luis Diaz, Sadio Mané a encore brillé sur la scène européenne, montrant une nouvelle facette de sa panoplie. Sa capacité d’adaptation ne cesse d’étonner.

Entré en jeu à la 72e minute, presque au moment où Sadio Mané sortait de la pelouse, Boulaye Dia a pu, du banc de touche de Villarreal, admirer la métamorphose de son adversaire d’un soir, coéquipier en sélection du Sénégal où il a l’habitude de le voir gambader à droite, à gauche et parfois dans l’axe, mais derrière lui. Là, sur la pelouse d’Anfield, le numéro 10 des Lions et de Liverpool était seul en numéro 9 faisant oublier un certain Firmino et surtout, répondant coup pour coup à… Karim Benzema. Sans que l’on ne s’y attende vraiment, ce duel d’avant-centres atypiques est venu suppléer le duel légendaire entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi dans la course effrénée au prestigieux Ballon d’Or.

Auréolé de son statut de champion d’Afrique, le joyau sénégalais a de solides arguments sur le plan collectif (en lice pour un quintuplé avec Liverpool), même s’il présente un retard évident sur les performances individuelles face au brillant Français du Real Madrid qui reste sur des standards incroyables avec une quarantaine de buts en autant de matchs et 13 passes décisives. Injouable sur ce terrain. Pourtant, depuis son replacement récent à une position axiale - comme Benzema, sans verser dans la comparaison -, Sadio Mané est devenu un tout autre joueur, encore plus froid devant le but, encore plus altruiste pour ses coéquipiers et dangereux pour les adversaires dans le dernier tiers, au point de s’offrir des statistiques folles qui lui permettent de réduire, match après match, l’écart qui le séparait des rois de la surface à l’issue de la première partie de saison.

COURSE À DEUX AVEC KARIM BENZEMA

Hier, deux minutes après l’ouverture du score sur un CSC de Pervis Estupiñan, Mané a encore marqué un but et les esprits. Un but de pur 9 comme disent les commentateurs TV : à la limite du hors-jeu, sur une touche de balle après une magnifique passe de Mohamed Salah, pour le but du 2-0. Clinique.

Déja brillant depuis plusieurs années, le natif de Bambaly a visiblement pris une autre dimension. Très habile et dangereux sur le côté gauche de l’attaque avec Liverpool, l’international sénégalais s’illustre maintenant dans un nouveau rôle sur le terrain, celui d’attaquant de pointe appelé par certains puristes de numéro neuf (9). Un nouveau positionnement qui le met clairement à l’évidence au vu de ses récentes performances. En effet, à titre comparatif, depuis qu’il évolue chez les Reds, Sadio Mané est encore plus décisif à ce poste que lorsqu’il joue à la gauche ou à la droite de la ligne d’attaque, ce qui est déjà une performance en soi tant il trustait les sommets sur un côté.

En 194 apparitions du côté gauche de Liverpool, Mané a été décisif à 112 reprises (80 buts et 32 passes décisives) contre 21 buts et 10 passes décisives en 43 matchs lorsqu’il joue à droite. De sa nouvelle position axiale, sur les 23 matchs en position de numéro 9, il en est à 16 buts et 4 passes décisives.

UNE EFFICACITÉ À TOUTE ÉPREUVE

Cette saison, même s’il s’est d’abord essayé, sans but ni passe décisive lors du match aller contre Manchester United pour largement remporté par les siens (5-0), à Old Trafford qui plus est (il avait joué 13 minutes), ce n’est qu’au retour de la CAN que la mue s’est réellement opérée, avec le match contre Norwich, le 19 février. Un but face aux Canaris, puis un doublé et une passe décisive face à Leeds et un autre but contre West Ham ont fini de convaincre Jurgen Klopp que Sadio Mané avait les épaules assez larges pour le poste et surtout une incroyable capacité d’adaptation pour continuer à briller et faire briller les autres, avec pour point culminant, cette passe venue du ciel à destination de Salah au match retour face à Manchester United (4-0, 1 but et une passe décisive en 90 minutes).

Alors qu’il lui reste encore huit matchs (cinq en championnat, une finale de FA Cup, une demi-finale retour de Ligue des Champions et éventuellement une finale de la même compétition) pour continuer à scintiller sous les cieux européens, Sadio Mané compte déjà, cette saison, 43 matchs disputés, 20 buts et 4 passes décisives toutes compétitions confondues : aucun but et aucune passe pour ses deux brèves apparitions à droite (6 minutes face à Norwich, 90 minutes face à Arsenal), contre 11 buts et une passe à gauche en 29 matchs et, surtout 9 buts et 3 passes en 12 matchs comme avant-centre.

Par Pape Madiakhaté SARR & Babacar Ndaw FAYE

28 avril 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article