image

SADIO MANE RACONTÉ PAR SON MEILLEUR AMI SEGBE D. AZANKPO

image

Sadio Mané raconté par son meilleur ami Segbe D. Azankpo
Sadio Mané raconté par son meilleur ami Segbe D. Azankpo. La relation remonte à Génération Foot, leur club de formation. « Le Sénégal représente un deuxième pays pour moi. C’est une terre d’accueil. C’est de là que je suis parti en Europe », a, d’ailleurs, confié le Béninois. Il ajoute : « j’aime beaucoup le Sénégal mais je reste Béninois avant tout. A choisir, je préfère que le Bénin gagne. Mais c’est vrai que cela me fait quelque chose de jouer contre le Sénégal. Parce que j’aime beaucoup le Sénégal. »

Pour la petite anecdote, c’est lui qui a apporté le costume de Sadio Mané, archi-favori pour le titre majeur de meilleur joueur africain de l’année, aux Caf awards. « Avant de décoller, il m’a dit n’oublie pas mes affaires. Je lui ai dit, si tu fais le malin, je reste et il n’y aura pas de ballon d’or », a-t-il révélé.
Des moments de chambrages, il n’en manque pas entre les deux complices surtout lorsque leur sélection respective s’affronte. « Avec Sadio, c’est toujours la guerre. On se chambre tout le temps. J’ai toujours envie de gagner. Il a toujours envie de gagner. Forcément, ça se clashe. Avant le match, je dis toujours ‘’on va gagner’’. Lui, il répond ‘’qu’ils vont gagner’’. Le match retour Bénin / Sénégal est déjà lancé après la large victoire des champions d’Afrique, à l’aller, en juin, avec le hat-trick signé par l’ex-Red. « Il m’a dit que si je l’énerve, il va mettre six but au lieu de trois. Je lui ai dit, je vais juste en mettre un et tu vas rentrer chez toi ».

Azankpo de faire des confidences sur la grosse préparation lion avant son départ au Bayern de Munich en juin dernier. « Il y a la signature d’un très grand club. Les Allemands, on les connait. Ils sont très exigeants. C’est des rigoureux. Et, il fallait préparer ce départ là. Il fallait bosser, on a bossé très (très) dur. C’était ça le but aussi. On se challenge pour repousser nos limites. Moi, je n’ai jamais envie de perdre contre lui, lui non plus. On se tire l’un et l’autre vers le haut. Cela fait du bien de bosser ensemble. Aujourd’hui, cela se voit qu’il est prêt ».

21 juillet 2022

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article