SALIOU CISS, SAIVET ET GASSAMA DANS LE ONZE DE DÉPART

news-details
SÉNÉGAL - KENYA

Moussa Wagué sanctionné, Youssouf Sabaly ménagé, Krépin Diatta reposé. Aliou Cissé a décidé d’opérer quelques choix pour venir à bout du Kenya et assurer la deuxième place du groupe C, qui lui ouvrira les portes des huitièmes de finales face à l’Ouganda. La défense, principalement, et le milieu ont été retouchés et en attaque, Ismaila Sarr retrouve son côté droit après avoir fait un tour à l’infirmerie. Son retour se fait au détriment de Keita Baldé.

En conférence de presse d’avant-match hier, Aliou Cissé annonçait les forfaits, pour cause de blessure, de ses joueurs Youssouf Sabaly et Alfred Ndiaye. Cela s’est finalement confirmé. Sabaly avait été victime d’un coup de semelle de l’Algérien Riyad Mahrez sur son tendon, ce qui avait occasionné une plaie. Hier soir, quelques heures après la révélation du Sélectionneur, il a disputé l’intégralité de la séance, sans gêne apparente mais la plaie ne serait pas encore totalement cicatrisée et le staff médical ne veut pas prendre de risque malgré l’enjeu de la rencontre. Sabaly va donc céder sa place à Saliou Ciss, qui va retrouver les joies d’une pelouse dans une compétition internationale après avoir manqué de peu le Mondial 2018, pour cause de blessure contractée durant la préparation. Présent en sélection depuis 2012, au sortir d’une campagne réussie aux JO de Londres, Saliou Ciss a été utilisée avec beaucoup d’irrégularités depuis lors, son parcours en club et la série de blessures ne l’aidant pas...

Pour son pendant à droite de la défense des "Lions", un autre choix est également opéré, mais davantage dicté par la prestation face à l’Algérie. Moussa Wagué va, en effet, se retrouver sur le banc des remplaçants pour un choix tactique. Aliou Cissé s’était notamment plaint de la fébrilité défensive de son équipe sur le côté droit, face à l’Algérie. Pour plus de solidité, il a décidé de lancer l’ancien titulaire au poste, Lamine Gassama, afin de bénéficier de sa solidité et de sa grande expérience. Présent en Equipe nationale depuis près de 8 ans (première sélection le 10 août 2011), Lamine Gassama (29 ans, 30 sélections) a déjà disputé les CAN 2015 et 2017 ainsi que le Mondial 2018.

Au milieu, les "Lions" enregistrent le retour de blessure d’Idrissa Gana Guèye, ménagé face à l’Algérie à cause d’une petite douleur musculaire à l’arrière cuisse. Numériquement, il reprend une place qu’il avait cédé à Alfred Ndiaye, lui-même blessé et forfait pour ce match. Comme face à la Tanzanie, Gana Guèye devrait évoluer plus haut, en milieu relayeur gauche et laisser la pointe basse à Pape Alioune Ndiaye chargé d’assurer la veille devant la défense et de s’occuper de la première relance. Mais l’entrejeu est également touché par un autre changement, avec l’arrivée de Henri Saivet en milieu relayeur droit, à la place de Krépin Diatta, auteur d’une belle performance face à la Tanzanie avant d’être en grande difficulté contre l’Algérie.

Tout comme Gassama, Henri Saivet (28 ans, 18 sélections) jouit d’une grande expérience, lui qui est présent en équipe nationale depuis 2013 et a notamment disputé les deux précédentes CAN 2015 et 2017. Sa qualité dans les balles arrêtées est également un atout non négligeable qui a certainement pesé sur la balance du choix de l’entraîneur, d’autant plus que les "Lions" ont brillé par leur inefficacité à cet exercice lors des deux matchs précédents.

Vous pouvez réagir à cet article