image

SAMBA SY : "LE GOUVERNEMENT N’EST PAS DANS UNE LOGIQUE DE SURENCHÈRE MAIS..."

image

Le gouvernement est dans la perspective de tout faire pour que les turbulences connues dans le champ scolaire soient résorbées au plus vite. L’assurance est donnée par le ministre du Travail, Samba Sy.

Invité du Midi Keng, la tutelle a expliqué que les négociations se poursuivent. "Le samedi (dernier) en nous quittant, nous nous sommes accordés sur le principe d’échanger nos propositions. Ce qui serait fait au plus tard le mardi. Et le samedi à venir, le gouvernement et la partie syndicale se retrouveraient", a-t-il détaillé. Non sans souligner que les propositions évaluées à hauteur de 69 milliards F CFA, "ne sont pas négligeables pour qui sait dans quelle étape nous nous trouvons dans notre pays, ce que nous rendrons depuis deux ans, ce que les Sénégalais vivent dans leur globalité, en matière d’encherissement du coût de la vie."

À l’en croire, le mot d’ordre est le suivant : "il faut sortir de cette crise dans laquelle le système éducatif est empêtré." De ce point de vue, a-t-il prôné : "nous (gouvernement) venons avec des propositions qui seront d’abord soumises à l’étude. Nous venons avec beaucoup d’ouverture et nous voulons avoir la même disposition d’esprit du côté de nos vis-à-vis."

Le gouvernement prévoit-il des ponctions sur salaire, selon la proposition émise par l’ancien ministre de l’Éducation nationale, Kalidou Diallo ? "Autrement formulée, ce que le ministre a rappelé, c’est que le salaire rénumère un travail et, quand je vais en grève, je dis que je renonce à mon salaire. Parce que je ne suis pas satisfait."

"Effectivement, a-t-il appuyé, du point de vue du principe, celui qui renonce à aller au travail n’est pas en droit de réclamer le fait de payer un travail non fait. Le gouvernement n’est pas dans une logique de surenchère mais il y a une loi qui nous transcende tous".

Jugeant "insatisfaisantes" les propositions du gouvernement le G7, regroupant les syndicats les plus représentatifs poursuit son plan d’actions. Le neuvième suit son cours.

Dié BÂ

14 février 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article