SAOUROU SÈNE, SG DU SAEMS : « L’AFFAIRE S’EST DÉROULÉE DANS UN BAR... »

news-details
MEURTRE DU PROF HENRI NDIAYE

Le meurtre qu’aurait commis la lycéenne Henriette Sambou sur son professeur, Henry Ndiaye est sur toutes les lèvres. Interpellé sur cette affaire, le secrétaire général du Syndicat autonome des enseignants du moyen secondaire du Sénégal (Saems), Saourou regrette cet évènement qui s’est produit à Bambey. « C’est décevant surtout que c’est entre une élève et son professeur », a regretté le syndicaliste, joint au téléphone. Cependant, il estime que cette affaire est un cas isolé qui s’est déroulé dans un cadre privé. « C’est un fait isolé, qui ne regarde en rien l’institution scolaire d’autant plus qu’on a dit que cela s’est passé dans un bar. Et le professeur concerné est quelqu’un qui faisait des cours de renforcement pour l’élève. C’est une situation qui est tout à fait déplorable mais pour laquelle nous n’avons pas de commentaires particuliers », a expliqué Sène.

Qui, profitant de l’occasion, a rappelé à ses collègues la grande responsabilité qu’ils ont devant la société et devant la jeunesse. Ce, pour qu’ils ne puissent pas oublier le caractère très nodal de la mission d’enseigner et surtout la noblesse de ce métier. « Ce n’est pas à partir d’un fait isolé qu’on va jeter en pâture les enseignants. Cette affaire est un fait divers. Un fait isolé qui s’est produit dans une localité et qui n’entache en rien la forte personnalité des enseignants. Il n’y a rien de particulier à ce niveau et qui mériterait qu’on jette encore l’anathème sur les professeurs », souligne-t-il.

Vous pouvez réagir à cet article