SENELEC-AKILEE : TAS RÉCLAME DES POURSUITES JUDICIAIRES

news-details
JURY DU DIMANCHE

S’exprimant sur le contrat Akilee-Senelec qui fait sujet à polémique, Thierno Alassane Sall n’a pas cherché de midi à quatorze heures pour demander l’annulation de ce contrat. « Le contrat doit être annulé et le président qui est au début et à la fin de l’affaire a réuni les parties pour des genres d’arrangement à la Arcelor Mittal ou des arrangements comme Timis veut le faire sur l’affaire de Rufisque Offshore. C’est-à-dire que chacun va y gagner un peu », soutient-il. Et d’ajouter : « Alors que quand les conditions de négociation du contrat sont réputées illégales, le contrat est réputé nul et de nul effet. Et on ne saurait être d’accord que Akilee puisse y tirer une quelconque survie pour avoir violé la loi ».

A son avis, il faut annuler purement et simplement le contrat et envisager des poursuites. Ce parce que, Akilee était une société qui prétend avoir fourni des services de conseil à Senelec. Or, rappelle-t-il : « la loi interdit que quand vous fournissez des conseils dans un domaine que vous postulez. C’est ce qu’on appelle le conflit d’intérêt. Il faut des poursuites judiciaires ».

Vous pouvez réagir à cet article