image

SERGE LABBÉ PRÉCISE ET CONTRE-ATTAQUE

image

Le 13 décembre 2022, une femme était à la barre du Tribunal de grande instance de Mbour. Elle accuse son époux, un Français, d’injures, de menaces de mort, de mise en danger de la vie d’autrui. Seulement le jour du procès, il n’y avait ni le prévenu ni son avocat. C’est pourquoi Serge Labbé, très remonté contre ces accusations, a contacté Bés bi pour donner sa version. La voici in extenso.

« C’est pour des raisons de santé que je suis allé en France. C’est pourquoi je n’ai pas assisté au procès. À mon retour, je vais à mon tour porter plainte contre ma femme pour diffamation, faux et usage de faux, détournement de fonds. Je n’ai jamais menacé de mort ma femme. Le problème c’est qu’elle veut se débarrasser de moi parce que je suis vieux et malade. Elle me demande un divorce à l’amiable et veut que mes trois grands enfants que j’ai eus avant elle soient déshérités, ce que j’ai refusé. Elle a insulté ma mère en Wolof, ce qui m’a fait beaucoup mal car elle est décédée. Malheureusement elle a enregistré mes injures et c’est sur cette base que j’ai été interpellé. Elle m’a enfermé dans ma chambre, menacé avec un ceinturon, attrapé mes testicules. J’ai signé avec mon épouse un régime de communauté des biens. Au retour de la France, je vais porter plainte pour diffamation, de faux et usage de faux parce qu’elle a utilisé son nom de jeune fille alors qu’elle est mariée, et détournement de fonds ».

22 décembre 2022

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article