SERIGNE BABACAR SY MANSOUR : « LA POLITIQUE N’EST PAS UN ESPACE D’ANIMOSITÉ »

news-details
TAMKHARIT

« Pensez en priorité au peuple sénégalais. L’élu, c’est Dieu qui le choisit et quand il le veut. Le pouvoir, c’est lui qui le confie à qui il veut. Le président Macky Sall est celui qu’il a choisi pour diriger ce pays. Acceptons sa volonté », a dit Serigne Babacar Sy Mansour lors de sa déclaration à l’occasion de la célébration de la fête de Achoura Tamkharite. Le Khalife général des tidiane, Serigne Babacar Sy Mansour, à travers une vidéo de plus d’un tour d’horloge, a rappelé à la classe politique et à la société civile que la politique n’est pas un espace d’animosité. « Le plus important est que chacun d’entre vous puisse se voir dans la gestion de son prochain. La politique n’est pas un espace d’animosité. Il faut créer des espaces d’échanges et s’entendre autour de l’intérêt général. Il faut aussi se rappeler qu’aucun pouvoir n’est éternel », a-t-il aussi soutenu. Le guide religieux a par la même occasion demandé aux tenants du pouvoir comme à l’opposition de penser qu’un jour ils rendront compte devant Dieu de leur gestion. C’est la raison pour laquelle il les invite au dialogue et à la concertation.

"Le rôle des députés n’est pas de se battre ou se disputer tout le temps à l’Assemblée"

Par ailleurs, il a rappelé aux députés que leur rôle n’est pas de se battre. « Les députés sont des représentants du peuple. Ils doivent relater les difficultés que leurs populations sont en train de vivre pour le soumettre à l’appréciation du gouvernement qui se chargera de voir les possibilités pour satisfaire ces besoins. Donc, leur rôle n’est pas de se battre ou se disputer tout le temps à l’Assemblée. C’est pas pour cela qu’ils sont élus », a fait remarquer le Khalife.

"Il faut savoir que la punition divine n’attend point"

Il a regretté la mauvaise utilisation des réseaux sociaux. Selon lui, plusieurs personnes se cachent derrière leur clavier pour insulter ou tenir des propos malsains à l’endroit de son prochain. « Ce qui m’étonne de nos jours, c’est que les gens n’ont plus de respect vis à vis de leurs concitoyens. Les réseaux sociaux sont aujourd’hui un lieu de déperdition extrêmement influent qui ne fait qu’augmenter le faible niveau de socialisation de notre société », a-t-il regretté. Avant de rappeler que le Sénégal est un pays à 95% de musulmans.

Pourtant, soutient le Khalife, les gens sont de plus en plus encrés dans leur déperdition. « Il faut savoir que la punition divine n’attend point. Elle se manifeste dans ce monde. Il suffit de regarder ce qui se passe avec la pandémie, pour être convaincue que c’est une punition pour les péchés que nous sommes en train de faire chaque jour », a-t-il dit. Avant de finir, il faut se repentir et faire un retour aux sources.

Vous pouvez réagir à cet article