image

SERIGNE BASS ABDOU KHADR : « RIEN NE PEUT NOUS EMPÊCHER DE CÉLÉBRER LE GRAND MAGAL »

image

La 3e vague de Covid-19 est en train de faire des ravages. Sur ce, certains se posent la question de savoir est-ce que le Magal aura lieu ou pas ? Pour répondre à cette interrogation, Serigne Bass Abdou Khadr Mbacké a déclaré que « seul le Khalife est habilité à décider de la tenue ou non du grand Magal de Touba ».

S’exprimant, hier dimanche, à l’occasion de la préparation de ladite cérémonie, le porte-parole de la communauté mouride a indiqué : « Toute gloire que nous mourides avons, c’est grâce à cette journée de Magal du retour en exil de Serigne Touba. Serigne Touba a toujours rencontré des épreuves plus difficiles à cette période. Lorsque Serigne Touba faisait son premier appel à Touba, c’était la fin des dures épreuves que Dieu lui faisait vivre.

De ce fait, rien ne peut nous empêcher de célébrer le grand Magal de Touba. C’est pourquoi le Ndigël de Serigne vaut mieux que la vie humaine ». Selon lui, la célébration du Magal ne dépend que du Khalife, qui n’a pas le temps d’écouter les sottises des uns et des autres. Car, précise-t-il, il (le khalife) sait ce qu’il doit faire et doit dire... Chaque Magal, la communauté s’agrandit, c’est ce que le tout-puissant avait promis à Serigne Touba après lui avoir annoncé la fin des épreuves.

Sur la Covid-19 qui est en train de faire des ravages, Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké a soutenu que cette pandémie est une créature divine qui fera sa route inéluctablement. Il a rappelé que Serigne Mountakha a été l’un des premiers à agir. « Nous célébrons le Magal dans un contexte de pandémie. Et, il invite tous les fidèles au respect des mesures barrières. Ceux qui sentent avoir des symptômes, de rester chez eux et de le célébrer à domicile », a dit le porte-parole du Khalife.

Cheikh Moussa SARR

30 août 2021