SERIGNE MOUNTAKHA MBACKÉ : « CE QUI ME LIE À MACKY »

news-details
VISITE DU CHEF DE L’ÉTAT À TOUBA

Le Khalife général des mourides, Serigne Bassirou Mountakha Mbacké, a formulé des prières pour la paix, la stabilité du pays et pour que le deuxième mandat du président Macky Sall soit couronné de succès. Accédant ainsi à la demande du chef de l’Etat dans son discours, à la Résidence Cheikhoul Khadim de Touba. Dans sa réponse, le Khalife a, d’abord, commencé par rappeler les circonstances de leur première rencontre. Celle-ci, narre-t-il, « remonte avant son accession au Khalifat ». « Je m’étais détourné des choses de ce bas monde et je pensais que rien ne pouvais me faire rebrousser chemin mais la considération et l’espoir que Macky a envers moi, m’ont obligé à le confier à Serigne Touba », dit-il.

Reçu par le Khalife général des mourides, à Touba, à l’ouverture de la précédente campagne électorale pour la présidentielle du 24 février 2019, ce dernier, par la voix de son porte-parole, avait appelé le président sortant, le 3 février dernier, à ’’être rassuré’’ quant à l’issue finale du scrutin : « Soyez rassuré ! Monsieur le Président, vous êtes venu ici pour solliciter des prières. Je vous rappelle que vous ne serez jamais déçu, parce que vous voulez travailler pour ce pays. Si vous travaillez pour Serigne Touba, tout vous sera facile. Je sais ce que vous souhaitez réaliser pour Touba, c’est pourquoi, je laisse tout entre les mains de Khadimoul Rassoul ».

Ensuite, le Khalife a rendu public, par le biais de son porte-parole, Serigne Bass Abdou Khadre, ses directives et orientations pour un code de conduite reposant sur le respect des enseignements de l’Islam à Touba. Il sollicite le soutien de l’Etat pour leur respect. Ce, après s’être réjoui de l’adhésion des khalifes des fils de Serigne Touba et des dignitaires mourides, qui ont déféré à sa convocation. Les prières ont clôturé la séance.

Huitième khalife de Serigne Touba, Serigne Mountakha Mbacké a succédé à Serigne Sidy Moukhtar Mbacké suite au décès de ce dernier, en janvier 2018.

Vous pouvez réagir à cet article