image

SERIGNE MOUSTAPHA SY PARLE DU PROPHÈTE MOUHAMMAD

image

C’est un peu après minuit que Serigne Moustapha Sy est arrivé aux Champs de Course de Tivaouane, où, il a célébré avec ses fidèles la naissance du prophète (Psl).
Dès l’entame de son propos, le Responsable moral du Dahiratoul Moustarchidina Wal Moustarchidaty a tenu à magnifier la présence des représentants des familles religieuses venus célébrer le Gamou avec lui. C’est ainsi qu’il s’est réjoui de la participation du khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké, qui, non seulement lui a donné sa contribution, mais également a envoyé sa fille, venir célébrer la naissance du prophète aux Champs de Course.

Dans son cours magistral du Gamou, Serigne Moustapha Sy est largement revenu sur la relation entre le Seigneur et son messager, Mouhammad (PSL). Selon lui, durant toute sa mission, le prophète a toujours bénéficié de l’aide et l’assistance du Seigneur. C’est pourquoi, il n’attendait rien de qui que ce soit. Sa seule source était Dieu.
Dieu, a expliqué Serigne Moustapha Sy, Maître des stratèges, savait que la mission qu’il allait confier au fils d’Abdallah allait créer des jaloux dans son proche entourage. C’est pourquoi Il n’avait pas voulu que Mahomet soit éduqué chez sa mère.

Mais cela n’avait pas empêché, selon lui, que le Prophète de l’islam vit des moments difficiles lorsque le message lui ai arrivé. Mais, a expliqué le guide religieux, sa seule force était son Créateur, qui lui rappelait, à chaque instant, qu’il ne devait jamais fléchir même face à des obstacles ‘’coriaces’’ et ‘’féroces’’. ‘’ Lorsque Dieu a su qu’il était difficile à son Messager d’accomplir sa mission à la Mecque, à cause des nombreuses oppositions, il lui a intimé l’ordre de quitter La Mecque pour Médine’’, a rappelé Serigne Moustapha Sy.

Et même à Médine, poursuit-il, les ennemis de Mahomet n’abdiquaient pas. Ils continuaient à envoyer des mercenaires pour influencer les autorités de Médina à le chasser.

‘’Katim Touré inhumé à nouveau’’

Dans la 2e partie de son allocution, Serigne Moustapha Sy est revenu sur l’histoire de l’exhumation de Karim Touré, son défunt disciple. Ce vieux, de près d’un siècle de vie, a rendu l’âme la veille et inhumé le jour de la korité à l’arrière cours de son domicile sis à Tivaouane. Mais son cadavre avait fait l’objet d’exhumation, une vingtaine de jour après, sur ordre du Procureur de Thiès. ‘’ C’est le lendemain que l’on m’avait informé. Mais j’y avais pas pipé mot connaissant là où repose son âme’’, a-t-il déclaré.

D’après lui, le corps de son défunt disciple a été retourné. Seuls 7 ‘’sages’’ ont assisté à son ’’nouvel’’ enterrement, vendredi dernier à l’heure du ’’xadaratoul Jummah’’. Cela a fait le grand bonheur de ses deux fils qui n’ont pas manqué à formuler des prières à l’endroit de Serigne Moustapha Sy.

‘’ L’enfant terrible de Tivaouane’’

Sur la dernière partie de son cours magistral, Serigne Moustapha Sy a abordé sa relation avec le patron de la confrérie, Cheikh Ahmed Tidiane Cherif. ‘’ Quand j’ai commencé à le fréquenter et à échanger avec lui, je n’avais pas encore 30 ans’’, a-t-il renseigné. Serigne Moustapha Sy n’a pas également manqué de rappeler ses débuts difficiles à Tivaouane. ‘’ J’ai tout entendu. Des gens disaient que j’étais l’enfant terrible de Tivaouane. Aujourd’hui, c’est cet enfant qui est devant vous en train de vous dire des choses qu’aucun autre sage ne saurait vous dire’’. Pour y arriver, le Guide des Moustarchidines dit avoir beaucoup enduré en surmontant de nombreux obstacles. Il a clôturé son discours par des remerciements.

Babacar FALL
(Envoyé spécial)

19 octobre 2021