SEYDOU DIOUF : « L’ENTRÉE DE REWMI DANS LE GOUVERNEMENT NE CHANGE RIEN »

news-details
ASSEMBLÉE NATIONALE

L’entrée de Rewmi et de son leader dans le gouvernement reconfigure la scène politique. Cette nouvelle donne ne va-t-elle pas modifier la composition des alliances au sein des groupes parlementaires ? A cette question, le président de la commission des lois à l’Assemblée nationale, Seydou Diouf répond par la négative. Il s’explique : « Il y a, à l’Assemblée nationale, deux groupes parlementaires : le Groupe parlementaire de la majorité Benno Bokk Yakkar et le groupe parlementaire « Liberté et démocratie ». Il y a aussi des députés non-inscrits. Déthié Fall, membre du parti Rewmi était un député non-inscrit. Maintenant que son parti accompagne le régime en place, il peut migrer vers le groupe parlementaire Benno Bokk Yakkar tout comme il peut demeurer député non-inscrit. Il est libre de faire son choix ». Et selon ce dernier, même si Déthié Fall choisit d’intégrer le groupe parlementaire de la majorité présidentielle cela n’aura aucun impact sur la composition dudit groupe à l’Assemblée nationale. « Le fait qu’il rejoigne la majorité ne peut pas entraîner la modification des alliances au sein du groupe. En sus, cela ne peut pas conduire à la dissolution d’un quelconque groupe parlementaire. Le seul impact que cela aura, c’est le renforcement du groupe parlementaire », a ajouté Seydou Diouf.

Selon lui, il y a la répartition des postes au sein des groupes parlementaires. Mais présentement, tous les postes ont été déjà pourvus. La prochaine répartition des postes aura lieu à la rentrée prochaine.

Vous pouvez réagir à cet article