"SIGGIL JIGEEN" INTERPELLE L’ÉTAT SUR LES NOMBREUX CAS DE VIOLENCES SEXUELLES

news-details
SOCIETÉ

Le réseau « Siggil Jigéen » est monté au créneau pour dénoncer, avec la dernière énergie, la recrudescence des cas d’agressions, de meurtres, d’attaques subis par des femmes ou des jeunes. Le dernier dans cette longue série est le meurtre de la jeune Khady SEYE froidement poignardée par son locataire suite à une tentative de viol.

Safiétou Diop Fall, présidente dudit réseau s’indigne de cet acte atroce qu’il condamne fermement, interpelle les autorités à une plus grande protection et sécurité à l’endroit des populations. « « Des femmes, adultes, jeunes et parfois même du troisième âge et des jeunes filles sont régulièrement attaquées dans l’espace privé, public, jusque dans leurs foyers, lieu où la personne est censée avoir plus de protection. La récurrence des agressions et violences à caractère sexuel des fois suivies de meurtre retient l’attention de l’opinion et aucune catégorie sociale n’est épargnée », a déploré Safiétou Diop Fall. Qui exige des mesures urgentes, concrètes et efficientes pour mettre fin définitivement à ces fléaux. Poursuivant, elle rappelle au Chef de l’Etat la tenue urgente du Conseil National sur la Sécurité des personnes et des biens.

Mieux, elle invite l’État et les pouvoirs publics à davantage veiller à la protection et la sécurité des citoyennes et des citoyens et à un contrôle plus rigide de la circulation des armes légères. Le Réseau Siggil Jigéen invite l’État à mettre fin à l’impunité. Car, ces violences qui minent le quotidien des femmes et des filles ne peuvent plus rester impunies.

Vous pouvez réagir à cet article