SITUATION TOUJOURS CONFUSE, LES LEADERS DE LA MUTINERIE IDENTIFIÉS, IBK INTROUVABLE

news-details
MALI -

Les noms des Hommes qui seraient devant la scène du coup de force au Mali se nomment Colonel Diaw, Général Cheick Fantamadi Dembélé et Colonel Camara alors que la situation est très confuse ce mardi matin à Bamako. Des tirs ont été entendus dans la ville garnison de Kati à 15 kilomètres de Bamako. Aucune information n’a été pour le moment donnée quant à la position du président Ibrahim Boubacar Keïta.

« Ce matin, des militaires en colère ont pris les armes au camp de Kati et ont tiré en l’air. Ils étaient nombreux et très nerveux », a déclaré à l’AFP un médecin de l’hôpital de Kati, à une quinzaine de kilomètres de la capitale. « Ca tire, ça tire en l’air à Kati. Ce sont des militaires » du camp Soundiata Keita, a confirmé une source sécuritaire malienne sur place.

Les raisons de ce coup de colère n’étaient pas immédiatement claires. A la mi-journée, la situation était calme et l’on n’entendait plus de tirs, selon un correspondant de l’AFP présent à Kati. « Toute la zone est bouclée par les militaires, les bérets verts », a constaté le correspondant de l’AFP.

« Nous suivons attentivement la situation. La hiérarchie militaire est entrée en contact avec les troupes, on fera une déclaration officielle dans la journée », a déclaré à l’AFP une source au ministère de la Défense, qui s’est refusée à parler de « mutinerie ». « Il y a une tentative de mutinerie », a néanmoins indiqué à l’AFP une source diplomatique à Bamako. L’ambassade de France au Mali a recommandé la prudence. Il est « instamment recommandé de rester chez soi », a-t-elle indiqué sur Twitter.

Vous pouvez réagir à cet article