SOGUE DIARISSO RÉPOND À KOUNKANDÉ : « MOÏSE N’A PAS COUPÉ LA MER... »

news-details
JURY DU DIMANCHE

Contrairement à l’idée la mieux répandue, le prophète Moïse n’avait pas coupé la mer pour traverser. C’est Sogué Diarisso, auteur du livre : ’’ L’Afrique, Moïse et Monothéisme’’, qui le dit. Invité du JDD, ce dimanche, l’écrivain est largement revenu sur l’histoire de Moïse, auteur de ’’ 9 miracles’’ que l’humanité retiendra. Parmi ceux-là, il y a la traversée de la mer.

D’ailleurs, cela fait débat au sein des voyants au Sénégal. Un voyant, répondant du nom de Kounkande, est devenu célèbre depuis qu’il a déclaré qu’il allait imiter l’acte de Moïse en coupant la mer le jour de la fête d’Achoura (Tamkharite). Seulement, pour Sogué Diarisso, quand Moïse fut poursuivi par ses ennemis, il n’avait pas coupé la mer, même s’il était parvenu à la traverser.

Il explique : ’’Cette histoire de la traversée, elle se serait passée dans la zone d’Arabie et du Yémen. Il y a un pont marin de 18 kilomètres qui relie l’Arabie Saoudite à Israël. D’ailleurs, de part et d’autre de ce pont marin, il est écrit que, c’est ici que s’est faite la traversée des enfants d’Israël. Les Saoudiens ont détruit leur partie. Mais, celle d’Israël existe toujours. Moïse était poursuivi par le Pharaon, Darin fils de Walid, avec 600 mille hommes, selon la Bible. Avec ses compagnons, Moïse est arrivé au pont au moment où la marée était basse. Mais leurs poursuivants, le Pharaons et ses hommes, eux, sont venus au mauvais moment. C’est-à-dire, ils sont venus au moment où la marée était haute et ils ont été engloutis par les eaux. C’est aussi simple que cela ».

Diarisso estime qu’à ce « 21e siècle, ce n’est même pas sérieux de parler de ces choses au Sénégal. Avec tous nos enjeux, toutes nos difficultés. »

Vous pouvez réagir à cet article