SON EX AIDE DE CAMP ACCUSE NOMMÉMENT COMPAORÉ ET DIENDÉRÉ

news-details
Assassinat de Thomas Sankara

Moussa Diallo était l’aide de camp et un proche de l’ancien président burkinabé Thomas Sankara. Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, il revient sur les circonstances de la chute et de l’assassinat de son mentor, le 15 octobre 1987.

À ses yeux, les responsabilités dans l’assassinat sont aujourd’hui assez claires. « Blaise  Compaoré  était l’ordonnateur, Gilbert  Diendéré  le superviseur et  Yacinthe  Kafando  dirigeait le commando qui l’a exécuté », assure-t-il.

 Alors que le procès tant attendu s’ouvrira dans quelques jours  devant le tribunal militaire de Ouagadougou, l’ancien aide de camp ne mâche pas ses mots contre les assassins présumés de  Sankara. « Quand  tu es officier, il y a une éthique à respecter. Et quand tu as commis un acte, tu dois l’assumer. Blaise Compaoré et Gilbert  Diendéré  n’ont jamais  assumé ce qu’ils ont fait  et ont montré qu’ils n’avaient aucune éthique. »

Vous pouvez réagir à cet article