SONKO À PIKINE : « SI MACKY FRAUDE, ON MARCHERA SUR LE PALAIS »

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

Le stade Alassane Djigo de Pikine a refusé du monde, ce jeudi 21 février 2019. Il a été envahi par les militants de la coalition « Sonko président », venus assister au dernier meeting de leur candidat Ousmane Sonko avant le scrutin présidentiel prévu pour le 24 février prochain.

C’est vers les coups de 20h30mn que le leader du Pastef, accueilli en fanfare, est arrivé au stade. Mais, il prendra la parole qu’une heure plus tard. « On est content et satisfait de cette forte mobilisation », a d’emblée déclaré Ousmane Sonko pour se réjouir de l’engagement des militants acquis certainement à cause. A l’en croire, il a pris l’option d’organiser son dernier meeting à Pikine parce que c’est non seulement une ville qui lui porte bonheur, mais également c’est une ville dont l’électorat est d’une grande importance pour le scrutin présidentiel.

Dans son discours, Ousmane Sonko est revenu sur les conditions dans lesquelles il a, avec son équipe, géré la campagne électorale. « Nous avons battu campagne avec les moyens du bord. Mais nous sommes sûrs que Macky Sall ne peut pas avoir ce que nous avons eu à Pikine. Même si nous arrivions ici à 22 heures, les gens nous y attendraient. Nous ne faisons pas de mobilisation Ndiaga Ndiaye. Cette mobilisation est une mobilisation patriotique, une mobilisation de conviction », a dit le leader du Pastef tout en présentant des excuses aux populations des départements qu’il n’a pas pu visiter à cause de son agenda chargé.

« Nos adversaires vont vers le suicide collectif »

Poursuivant, il a, comme à son habitude vilipender le régime en place et les politiciens traditionnels. Pour lui, le peuple sénégalais a toujours été trahi par ses dirigeants et il est temps qu’on mette un terme à cela. « 59 ans de mensonge et de trahison suffisent. Nous avons dépassé l’époque où les politiciens détournaient les deniers publics de l’Etat pour les distribuer aux citoyens afin d’avoir un électorat. Le peuple sénégalais est mature et a compris le système. C’était cela notre objectif. La graine est semée, elle a commencé à germer et a grandi de manière très rapide. C’est ce qui fait peur à nos adversaires. Ils ont vers le suicide collectif. Ils ont tout fait pour me mettre les bâtons dans les roues mais c’est peine perdue. Car, les sénégalais adhèrent de plus en plus à notre projet de société », a expliqué Ousmane Sonko.

« Nous avons gagné cette élection »

Axant son discours sur le sceau de l’espoir, il demande à la jeunesse de ne pas désespérer. « Vous ne devez pas perdre espoir parce que nous avons tous les outils pour créer les conditions de développement. Cette jeunesse doit être le moteur qui doit transformer ce pays. On a trop menti en disant que nous sommes pauvres. Nous ne sommes pas pauvres. La seule pauvreté que nous avons c’est la pauvreté de notre élite politique », a-t-il dénoncé non sans indiquer que le Sénégal dispose suffisamment de ressources naturelles qui peuvent le faire développer.

D’après lui, si la jeunesse veut du changement, Macky Sall partira. D’autant qu’il ne peut pas enfreindre à la souveraineté populaire. « Que personne ne vous intimide en vous faisant savoir que Macky Sall a les moyens de vous contraindre à superviser le vote. Si le 24 février prochain, Macky Sall gagne dans la transparence, nous allons le féliciter. Mais s’il fraude, je dirais à la jeunesse de marcher sur le palais et l’y déloger. Il ne sera pas question de voler l’avenir de la jeunesse de ce pays », menace Sonko.

Ragaillardi par l’immense foule conquise à sa cause, il prédit sa victoire. « Nous avons gagné cette élection présidentielle. Jamais le Sénégal, ne s’est retrouvé comme un seul autour d’une candidature. Cette candidature fédère les sénégalais dans ce qui les unit. C’est ce commun vouloir de vivre ensemble. La victoire est déjà acquise et Dieu est avec nous », rassure le leader des patriotes.

« J’ai les mains propres… »

Etayant ses propos, il déclare avoir parcouru le Sénégal et il est convaincu que les gens vont voter pour lui. « Il ne faut pas qu’on vous décourage en vous faisant croire que l’élection est pliée d’avance. L’élection n’est pas gagnée d’avance. Si vous sortez massivement voter, si le taux de participation atteint 65%, si vous supervisez les procès-verbaux, à minuit Macky Sall sera une page tournée et le Sénégal prendre un nouveau départ », a souligné l’ancien inspecteur des impôts. Qui demande à ses militants de rester concentrer le jour J parce qu’ils ont le meilleur programme et le meilleur candidat.

Par ailleurs, le leader de Pastef a lancé un appel aux personnes du troisième âge, aux catholiques et aux femmes en leur demandant de voter pour lui pour un meilleur devenir du pays. Et leur promet une bonne gestion des ressources du pays. « J’ai les mains propres. Je n’ai jamais volé 50 francs CFA appartenant aux deniers du pays. Je n’ai jamais corrompu une personne et on ne m’a jamais corrompu. Je ne trahirai jamais le peuple qui a porté son choix sur moi », s’engage-t-il.

Vous pouvez réagir à cet article